Proximus acquiert finalement la totalité de BICS

La vente de 51% de BICS, filiale de Proximus, n'est plus d'actualité. ©REUTERS

Proximus a conclu un accord avec MTN et Swisscom concernant l'acquisition de leurs participations respectives de 20% et 22,4% dans BICS pour 217 millions d'euros.

On savait que le sort de BICS, la filiale internationale de Proximus , était à l’étude ces derniers mois. L’été dernier, l’opérateur télécom avait communiqué au marché que les actionnaires de BICS (Belgacom International Carrier Services) examinaient la possibilité de vendre 51% des actions de la société.

Finalement, après avoir étudié différentes options, Proximus a conclu que la meilleure façon d’exécuter la stratégie de création de valeur à long terme pour BICS et TeleSign, était d'acquérir 100% des parts de BICS.

"Je suis ravi de conclure cet accord, qui nous permet de conserver un moteur de croissance au sein du Groupe et de garder le contrôle total des actifs de BICS et de TeleSign, réputés dans le monde entier."
Guillaume Boutin
CEO de Proximus

Partenaires commerciaux

L’opérateur a donc  conclu un accord avec MTN et Swisscom, les deux actionnaires minoritaires de BICS, concernant l'acquisition de leurs participations respectives de 20% et 22,4% dans BICS, pour un montant total de 217 millions d'euros en espèces. Les deux anciens actionnaires resteront d’importants partenaires commerciaux de BICS, est-il précisé.

Cet accord permet d’acquérir les participations minoritaires de MTN et Swisscom à une valorisation attractive, souligne Proximus dans un communiqué. Il y rappelle également que BICS est le leader dans le marché international du transport de voix et le premier fournisseur de services de données mobiles au monde.

569 millions
d'euros
La valeur d'entreprise de la transaction s'élève à 569 millions d'euros, ce qui correspond à un multiple d’ebitda de 4,4.

D'un point de vue financier, il indique que cette acquisition lui permet de combiner la source solide de cash-flow libre de BICS avec la croissance explosive des revenus de TeleSign, une entité spécialisée dans les services d'authentification et d'identité digitale.

Pas d'impact sur le dividende

En 2020, BICS a enregistré un ebitda de 131 millions d’euros et un cash-flow libre de 64 millions d'euros, d’ailleurs stable en glissement annuel malgré l’impact du Covid-19. La valeur d'entreprise de cette transaction s'élève à 569 millions d'euros, ce qui correspond à un multiple d’ebitda de 4,4.

Le groupe dirigé par Guillaume Boutin signale, en outre, que la transaction ne modifie pas l'intention de Proximus de verser un dividende brut annuel de 1,20 euro par action sur les bénéfices de 2020, 2021 et 2022, ce montant étant à considérer comme un plancher.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés