Proximus et Belfius annoncent un partenariat inédit

L'opérateur télécom a signé un partenariat historique avec la banque Belfius. ©James Arthur

L’opérateur et la banque travailleront ensemble dès l'année prochaine. Proximus proposera des services bancaires sur son app et inversement.

L’accord est historique. Il est aussi peu banal puisqu’il concerne deux des plus grandes entreprises du pays, de secteurs complètement différents. Proximus et Belfius ont annoncé ce vendredi leur intention de mutualiser leurs efforts dans le développement de leur offre digitale.

Concrètement, il sera bientôt possible de bénéficier de services de l’opérateur télécom sur l’application bancaire et inversement.

"Nous créons un business model innovant qui fait réellement du sens et sera un véritable 'life changer' pour nos clients."
Marc Raisière
CEO de Belfius

Dès l'année prochaine, "les clients Proximus auront accès à une offre bancaire digitale, exclusive, innovante et attractive développée par Belfius et entièrement cashless", explique le communiqué de presse commun aux deux sociétés envoyé ce vendredi matin.

"Les clients Belfius, quant à eux, auront accès à une offre spécifique développée par Proximus à laquelle ils pourront souscrire via les différents canaux de vente de Belfius. Une expérience qui sera liée au profil bancaire du client et qui présentera des avantages enrichis en contenus et en services (mobile data, expérience VIP, etc.)."

À y regarder de plus près, cette collaboration n’est peut-être pas si inattendue. Comme le rappellent nos confrères du Tijd, Marc Raisière avait déjà fait une tentative d’approche avec l’opérateur en 2017. À l’époque, le CEO de Belfius voyait des synergies possibles entre les deux géants. Dominique Leroy, alors CEO de Proximus, avait toutefois poliment décliné l’invitation.

La bataille du premier écran

La stratégie commune devrait donner un sérieux boost d’attractivité aux deux offres. "Nous créons un business model innovant qui fait réellement du sens et sera un véritable 'life changer' pour nos clients", assure Marc Raisière, le CEO de Belfius.

"Je suis convaincu que la création d’écosystèmes locaux et l’alliance de deux marques locales fortes, deux emblèmes de l’économie belge, deux champions du digital, nous permettent de créer une offre de services plus complète, plus innovante et plus pertinente au bénéfice de nos clients", assure de son côté Guillaume Boutin, le patron de Proximus.

La nouvelle est particulièrement positive pour son groupe  . Si les apps bancaires se sont fait depuis longtemps une place dans le smartphone de la population, c’est bien moins le cas pour leurs homologues télécoms. Guillaume Boutin n’a pourtant jamais caché son ambition de faire de MyProximus un incontournable dans le téléphone des Belges.

"Si l’on veut encore exister dans cinq ans en tant que marque B2C, il faut que nous parvenions à nous hisser sur le premier écran, les 15 applications que le Belge trouve sur son smartphone."
Guillaume Boutin
CEO de Proximus

"Si l’on veut encore exister dans cinq ans en tant que marque B2C, il faut que nous parvenions à nous hisser sur le premier écran, les 15 applications que le Belge trouve sur son smartphone", expliquait-il d’ailleurs il y a une grosse année, à l’époque où il était notamment encore en charge du développement média de Proximus.

Par la suite, le patron a plusieurs fois rappelé les objectifs qu’il souhaitait atteindre. La semaine dernière, lors d’une intervention au Cercle de Lorraine, il a d’ailleurs expliqué sa volonté de faire grimper le nombre d’utilisateurs de l’application de 1,2 à 2 millions d’utilisateurs en deux ans. "Nous souhaitons également développer l’e-commerce, qui représente pour le moment 18% de nos ventes. D’ici 2022, nous aimerions atteindre les 30%", expliquait-il.

Une forte croissance qui devra forcément passer par le biais de l’application.

Belfius compte 1,5 million d’utilisateurs actifs sur l’application chaque jour. "Ce qui a sans doute aussi attiré Proximus ", sourit Marc Raisière. Proximus compte 1,3 million d’utilisateurs de son app " MyProximus "… par mois.

Miser sur la popularité de l'app Belfius

À l’heure où les smartphones sont dans la plupart des poches belges, se faire une jolie place sur l’écran tactile est un avantage compétitif redoutable. Mais l'écran d'accueil est aussi particulièrement compliqué à atteindre. Être situé sur ce premier écran qui reprend les apps les plus utilisées est d’ailleurs presque un exploit pour une entreprise belge face aux incontournables WhatsApp, Messenger, Google Map et autre.

Avant de devenir un incontournable dans les GSM belges, il y aura encore du travail pour Proximus. Les applications comme WhatsApp et Instagram sont addictives pour beaucoup d’utilisateurs. Les app bancaires sont, elles, devenues indispensables dans le quotidien de beaucoup d’utilisateurs qui préfèrent désormais l’écran de leur smartphone à celui du distributeur à billet. Difficile d’imaginer des utilisations frénétiques de MyProximus pour consulter sa facture en ligne ou changer d’abonnement toutes les semaines.

Comment parvenir alors au premier écran? Combiner plusieurs services en une seul app est probablement une partie de la solution. Proximus aura de plus l’avantage de s’appuyer sur la populaire appli de son nouveau partenaire, régulièrement référencée comme l’une des meilleures applications bancaires du marché. En janvier dernier, le cabinet de consultance Sia Partners classait l’app de la banque belge deuxième (juste derrière Revolut) dans un classement recensant 40 institutions financières.

Après l’annonce d’un partenariat avec Immovlan la semaine dernière, Belfius poursuit en tout cas à la lettre sa stratégie pour élargir les services proposés à ses clients et devenir "plus qu’une banque". 

Néo-banque propre

Il n'y a pas encore de détails toutefois sur les offres précises qui seront mises en place sur les applications respectives des deux partenaires. Les premières offres seront disponibles à partir du premier trimestre de l'année prochaine

Belfius fournira à Proximus une néo-banque propre. "Il s’agira d’une offre pour toute la famille et uniquement digitale", assure Guillaume Boutin. "Concrètement, il n'y aura pas de nouvelle structure juridique supplémentaire. La Banque nationale a été informée ainsi que la FSMA. La volonté était de garder autant d'agilité que possible", précise Marc Raisière.

Du côté de Belfius, trois offres adaptées de Proximus seront proposées directement sur son application. Là aussi, il faudra encore attendre quelques mois avant d’en savoir plus sur les détails concrets. "Elles seront forcément attractives au niveau des prix ", explique Marc Raisière. 

 "Il faut arrêter de ne pas être ambitieux lorsqu’il s’agit de parler de digital. Il n’y a pas de raison d’être en admiration devant Apple lorsqu’ils lancent leur Apple Pay et de ne pas l’être quand Proximus lance un service bancaire ", lance le patron de Proximus.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés