Publicité
Publicité

Proximus revoit ses prévisions à la hausse

©REUTERS

En marge de la présentation de ses résultats semestriels, le groupe télécom Proximus revoit ses prévisions à la hausse pour l'ensemble de l'année 2018.

Un trimestre solide dans un marché d'intense concurrence. C'est avec ces mots que sont présentés les résultats du 3e trimestre de Proximus . L'EBITDA sous-jacent s'est élevé au-delà des attentes bénéficiant d'un bon premier semestre et de coûts d'itinérance inférieurs aux prévisions.

"Par conséquent, Proximus relève ses perspectives pour l’ensemble de l’année", lit-on dans un communiqué. Le groupe télécom prévoit donc désormais une fourchette de croissance de l'EBITDA comprise entre 2% et 3% pour l'ensemble de l'exercice 2018. Le revenu pour l'activité domestique est attendu en "quasi stabilité". Enfin, du côté des dépenses d'investissements (capex), les prévisions pour 2018 restent inchangées: quelque 1 milliard d'euros.

A l'égard des investisseurs, Proximus confirme son intention de verser un dividende 2018 de 1,50 euro brut. Un dividende intérimaire de 50 cents par action sera versé (ex-coupon: 5 décembre).

→ Passons en revue les résultats du trimestre.

Au troisième trimestre, Proximus a réalisé un chiffre d'affaires domestique sous-jacent de 1,09 milliard d'euros (-0,9 %). En cause, le recul du chiffre d'affaires, lié à la vente d'appareils mobiles et l'impact d'un nouveau processus de recouvrement auprès des clients.

Pour l'ensemble du groupe, le chiffre d'affaires progresse de 1,4% à 1,44 milliard d'euros. La marge directe sous-jacente du groupe atteint un total de 920 millions d'euros (+2,1%).

Les dépenses d'exploitation ont crû de 2,8 % à 449 millions.

L'EBITDA sous-jacent totalise donc 470 millions d'euros (+1,4 %). Pour les neuf premiers mois de l'année, il ressort à 1,42 milliard d'euros (+ 2,9 %).

Enfin, Proximus dispose d'un cash-flow libre de 349 millions d'euros pour les neuf premiers mois de l’année. "Le cash-flow libre a été impacté par le cash-out lié à l'acquisition de filiales dans le domaine ICT, l'augmentation des liquidités payées pour le CAPEX, la baisse des liquidités provenant de la vente de bâtiments et une différence de calendrier dans le paiement des impôts sur le revenu. Tous ces éléments ont été partiellement compensés par la croissance de l'EBITDA sous-jacent et la baisse des liquidités nécessaires pour le fonds de roulement de l'entreprise", précise l'entreprise.

Et les clients?

Proximus se targue de poursuivre la croissance de sa base clients; et ce, sous l'impulsion de la campagne, back-to-School, du succès des offres Tuttimus et Bizz All-in. Scarlet, sa "marque low cost" réalise aussi de belles performances.

Proximus totalise désormais près de 1,6 million de clients "TV", plus de 2 millions de clients "internet fixe" et près de 4 millions de clients "Mobile Postpaid".

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés