Son chiffre d’affaires chute mais Telenet maintient ses prévisions

©Peter Hilz

Malgré des revenus en dessous des attentes des analystes pour le deuxième trimestre, Telenet maintient le cap avec notamment un Ebitda en hausse.

Erik Van den Enden, le CFO de Telenet avait prévenu en avril dernier lors de la publication des premiers trimestriels de l’année : "L'impact de la pandémie mondiale de Covid-19 sur nos états financiers, qui est resté relativement limité au 1er trimestre 2020, devrait être un peu plus marqué au 2e trimestre 2020 et le reste de l'année". Finalement, à l’exception d’un chiffre d’affaires affichant une baisse importante,  Telenet conserve globalement le cap remanié. Sur le semestre, les revenus ont ainsi grimpé à 1.272 millions d’euros soit une diminution remaniée de 1% en glissement annuel. Sur le deuxième trimestre de l’année, celui-ci n’affiche que 619,2 millions soit une baisse sur base remaniée de 5% par rapport à la même période l’année dernière. Un résultat qui se situe sous la fourchette de consensus des analystes.

Conforme au tableau prévisionnel d'avril

"Le chiffre semestriel tient compte des impacts de l’acquisition de De Vijver Media (entièrement consolidée depuis le 3 juin 2019) et de la cession de notre ancienne activité de câblodistribution au Luxembourg (déconsolidée depuis le 1er avril 2020). Si l’on exclut ces deux impacts inorganiques, notre chiffre d’affaires a diminué de près de 3% en glissement annuel sur une base rapportée au 1er semestre 2020", justifie le CFO du groupe . La diminution des revenus s’explique par des diminutions dans trois sources de rentrées :  "Les revenus d’interconnexion, les revenus liés aux combinés ainsi que les revenus publicitaires et de production chez De Vijver Media", détaille Telenet qui assure que son chiffre d’affaires est néanmoins stable et conforme "au tableau prévisionnel révisé présenté à la fin du mois d’avril".

Telenet enregistre par ailleurs un Ebitda en hausse, aussi bien pour les trois que les six derniers mois s’élevant respectivement à 352,4 millions d’euros (+2%) et 698 millions d’euros (+5%). Comme Orange la semaine dernière, le groupe flamand affiche également des investissements en forte baisse pour ce deuxième trimestre de l’année. En raison de la pandémie, les dépenses sont restées à 124,9 millions d’euros soit une baisse de 8% par rapport à 2019.

"Telenet enregistre un afflux organique de 9.500 abonnés haut débit ce qui représente la meilleure performance depuis le 4e trimestre 2015."
Telenet

Au niveau opérationnel, Telenet annonce un afflux organique de 9.500 abonnés haut débit ce qui représente "la meilleure performance depuis le 4e trimestre 2015, ceci grâce à l’amélioration des ventes et à un taux de désabonnement réduit". Le nombre de clients convergents est également en hausse sur ces trois derniers mois de 2%.

Prévisions conservées

Sur base de ces nouveaux résultats, Telenet conserve le cap remanié en avril dernier. Ces prévisions prévoient  une baisse du chiffre d’affaires remanié d’environ 2% et une baisse de l’Adjusted Ebitda remanié d’environ 1%. "Pour rappel, nos prévisions pour l'exercice 2020 ne tiennent pas compte d’éventuelles nouvelles mesures de confinement qui surviendraient au cours de l’année et supposent une reprise progressive de l’économie après la levée mi-mai des restrictions liées au Covid", précise toutefois Erik Van den Enden.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés