Spacebel fournit un satellite au Vietnam

©BELGA

Spacebel va fournir au Vietnam un système d'observation de la Terre. Montant du contrat: plus de 60 millions d'euros.

La société belge Spacebel, active dans le secteur spatial et la gestion de l'environnement, a signé lundi un contrat pour la fourniture au Vietnam d'un système d'observation de la Terre.

La signature a eu lieu à Hanoï en présence du Vice-Premier ministre vietnamien Hoang Trung Hai et du Vice-Premier ministre belge Johan Vande Lanotte. Le montant du contrat s'élève à plus de 60 millions d'euros.

Ce satellite "Made in Belgium" nommé VNREDSat-1b (Vietnam Natural Resources, Environment & Disaster Monitoring satellite) sera lancé en 2017 et placé en orbite héliosynchrone pour une mission d'observation de 5 ans.

Le satellite permettra au Vietnam de renforcer son autonomie dans la surveillance de phénomènes tels que la déforestation, la pollution fluviale et maritime, les inondations, les activités agricoles et piscicoles ou encore les effets du changement climatique. Grâce à ces informations, les autorités vietnamiennes pourront mieux adapter leur gestion environnementale aux besoins spécifiques du pays.

A savoir

Le consortium industriel emmené par Spacebel compte plusieurs entreprises belges du secteur spatial: Amos, QinetiQ Space, Deltatec, le Centre Spatial de Liège, et le VITO, qui, ensemble, apportent leurs compétences. Le projet comporte également un volet de formation, en partenariat avec l'Université de Liège, et destiné aux ingénieurs vietnamiens en charge de la réception et de l'analyse des données satellitaires.

Spacebel, créée en 1988, emploie 62 personnes en Belgique, à Angleur et Hoeilaart, et 17 autres en France, à Toulouse. Son chiffre d'affaires était en 2012 de 8,3 millions d'euros.

La Wallonie très active dans le domaine du spatial

Le ministre wallon de l'Economie, des PME et des technologies nouvelles Jean-Claude Marcourt (PS) s'est félicité mardi de l'accord intervenu entre la société wallonne Spacebel et les autorités vietnamiennes.

Le ministre a profité de l'occasion pour souligner que la Wallonie se montrait, depuis plusieurs années, très active dans le domaine du spatial. Jean-Claude Marcourt rappelle ainsi qu'en 2005 Skywin, un pôle de compétitivité dédié à l'aéronautique et au spatial, a été constitué et qu'il représente aujourd'hui 6.400 emplois et 1,4 milliard d'euros de chiffre d'affaires, dont 95% à l'exportation. Il dispose de 120 membres, dont 90 entreprises, et présente pour l'instant un bilan de 45 projets: 28 dans le domaine de la recherche, 8 dans le domaine de la formation et 9 dans le domaine des investissements.

Le ministre évoque également le travail effectué par WSL, un outil permettant le développement des start-up et du potentiel économique dans le domaine du spatial. Créé en 1998 par le Gouvernement wallon et actif à partir de l'année 2000, son rôle consiste à porter des projets high tech à caractère innovant dans ce domaine d'activités en fournissant aux entreprises de ce secteur des ressources tangibles (locaux, logistiques, etc.) et intangibles (mise en réseau, soutien financier, assistance juridique etc.), explique Marcourt.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés