Telenet "pète un câble" en Bourse après la publication de nouveaux tarifs

John Porter, le CEO de Telenet. ©BELGA

Les régulateurs des médias et des télécoms belges ont publié vendredi dernier leurs projets de tarifs de gros pour l’accès aux réseaux des câblo-opérateurs. L’action Telenet chutait de 8% en matinée.

Le début de semaine est bien agité pour les valeurs télécoms belges cotées à Bruxelles qui connaissent des sorts fort divers ce lundi matin: une claque pour Telenet (-8%) , un recul pour Proximus (-2%) et un gain de 3% pour Orange Belgium .

La raison des ces mouvements: vendredi soir, les régulateurs des médias et des télécoms ont publié leurs projets de décision proposant de nouveaux tarifs mensuels de gros pour l’accès aux réseaux des câblo-opérateurs (Telenet, Brutélé, et Nethys). L’objectif est connu: promouvoir la concurrence en garantissant que les opérateurs alternatifs, comme Orange, par exemple, qui souhaite lancer durant cet été une offre "internet only", paient un tarif équitable pour utiliser ces réseaux.

Les différentes parties ont jusqu'au 6 septembre pour communiquer leurs remarques.

Taux nettement plus bas

"Sur la base de notre première lecture de ce document complexe et attendu depuis longtemps, nous estimons que les taux proposés pour 2019-2023 sont nettement plus bas que ceux anticipés récemment sur le marché, en particulier en Flandre, et significativement en-dessous des attentes de Telenet", résume David Vagman d’ING qui maintient toutefois ses conseils sur les trois opérateurs ("acheter" pour Orange Belgium; "vendre" pour Proximus; "conserver" pour Telenet).

Bien qu’il reste encore certaines incertitudes sur l’interprétation du document et sur les prix définitifs qui doivent être décidés fin 2019, l’analyste souligne que "l’intention stratégique du régulateur d’ébranler le marché belge est claire comme de l’eau de roche."


Casser les prix

Ruben Devos de KBC Securities estime, de son côté, que les opérateurs alternatifs comme Orange Belgium disposeront de plus de marge concurrentielle par rapport aux tarifs proposés fin 2018.

Ils pourront fournir les même services mais avec une réduction significative par rapport aux prix actuels du marché. "Orange Belgium a l’opportunité de proposer une offre attrayante à ses clients potentiels ou existants. S’il souhaite offrir uniquement un service large bande sur le réseau du câble en Flandre, il devra payer des frais de location de 13-14 euros par ligne par mois. En comparaison, le prix au détail du même service chez Telenet est de 54 euros". Ce qui, pour Telenet, représente une menace concurrentielle et des revenus de gros plus faibles par ménage connecté, estime-t-il.

"Réduisez votre position en Telenet"

Dans la foulée, l’analyste a abaissé sa recommandation sur la valeur à "réduire" contre "conserver" avant. L’objectif de cours est inchangé à 39 euros tout comme son conseil pour Orange Belgium ("acheter") et pour Proximus ("conserver").

Pour sa part, Stefaan Genoe de Degroof Petercam reste à "conserver" sur Telenet et Proximus et à "accumuler" sur Orange Belgium. Il estime que, pour ce dernier, le prix de gros pour son service internet "only" pourrait passer de 20,29 euros à 13 euros environ.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect