"Un an ou deux de retard pour la 5G fera un monde de différence"

©Photo News

La fédération des entreprises technologiques, Beltug, tire la sonnette d'alarme. L'absence d'accord sur la 5G représente un risque important de voir les entreprises belges rater le train de la révolution digitale.

"L'absence de décision concernant la 5G est un mauvais signal pour attirer les investissements des entreprises technologiques et pour le développement d'applications orientées vers le futur." Cette réaction est celle de Beltug, la fédération qui regroupe quelque 1.650 décideurs d'entreprises technologiques.

Philippe De Backer, ministre des Télécoms, annonçait cette semaine qu'aucun accord n'avait pu être dégagé entre les différentes régions sur l'arrivée de la 5G en Belgique. Le dossier des enchères sur les bandes de fréquence est donc remis aux calendes grecques... et surtout suspendu à la formation du futur gouvernement. 

Beltug rappelle que ces enchères ont déjà été organisées dans une douzaine de pays. "Nous espérons sincèrement que nos politiciens sont conscients de l’importance du sujet: un retard dans le déploiement de la 5G n’est pas une option. Les réseaux 5G seront déterminants pour l’avenir digital de le Belgique." La fédération insiste: "Un ou deux ans de retard font un monde de différence."

La 5G, c'est, dit-elle, l'opportunité d'envoyer une vidéo 100 fois plus rapidement; l'opportunité pour le secteur de la santé de développer des applications aux exigences supérieures; l'opportunité d'introduire de nouveaux outils digitaux ou de développer des services entièrement neufs. Sans oublier, le big data, l'intelligence artificielle et autre réalité virtuelle.  

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect