Publicité

Voo sera remise en vente à la mi-mai

Les candidats au rachat de Voo devront remettre leur offre non liante pour la fin juin. ©Belga

La société Voo, détenue par le groupe liégeois Nethys, va à nouveau être mise en vente. L'objectif est d'établir une présélection des meilleures offres pour le 21 juillet.

La banque d'affaires Rothschild, qui accompagne Nethys dans la vente de Voo, lancera officiellement les hostilités mi-mai. Les acquéreurs potentiels recevront alors un mémo. Le lancement de la procédure sera également annoncé dans la presse internationale, vraisemblablement le 14 mai. Le calendrier de vente a été confirmé par la société au Soir

Deux formules seront proposées aux candidats acquéreurs: soit acheter 50% plus une part, pour détenir la majorité des actions, soit acheter 75% moins une part.

Ensuite, les candidats devront remettre leur offre non liante pour la fin juin. Après examen, une présélection (composée normalement de trois candidats) sera effectuée par Nethys d'ici le 21 juillet. Des négociations plus poussées démarreront avec les heureux élus, avec accès à une " salle d'information", jusqu'à remise d'une offre liante. L'objectif étant toujours de boucler la vente fin 2021.

Deux formules seront proposées aux candidats acquéreurs, chacun étant libre de remettre un prix pour l'une, l'autre ou les deux: soit acheter 50% plus une part, pour détenir la majorité des actions, soit acheter 75% moins une part, pour que le groupe liégeois puisse conserver une minorité de blocage.

Enodia prend les parts de Brutélé

Le dossier a considérablement progressé depuis le début de l'année. En janvier, le conseil d'administration de Brutélé, propriétaire d'une partie du réseau de Voo dans 30 communes à Bruxelles et en Wallonie, avait validé la vente de la totalité de ses parts à l'intercommunale liégeoise Enodia, ex-Publifin et maison mère de Nethys. Cette opération constituait la dernière étape avant de lancer le processus de vente officiel de l'opérateur basé à Liège.

Depuis 2006, les deux intercommunales commercialisent leurs services de télécommunication et de télévision sous la marque commune Voo, que Nethys cherche désormais à vendre à un tiers.

Rappelons qu'un premier processus de vente de Voo avait été abandonné l'an dernier après une tentative de cession au fonds américain Providence.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés