Sioen progresse en ventes mais recule en marge

Dans sa division Apparel (vêtements de protection technique), Sioen Industries a emporté plusieurs appels d'offre importants au premier semestre. ©Diego Franssens

Le spécialiste des textiles techniques a fait mieux en chiffre d'affaires qu'en résultats au premier semestre 2019. Il a dégagé un profit net consolidé de 13 millions, contre 16,7 millions un an plus tôt.

Sioen Industries a vu ses ventes nettes augmenter de 2,3% au premier semestre 2019 à 264,7 millions d’euros, mais a enregistré un repli de 12% de son excédent brut d’exploitation (Ebitda) à 31,4 millions et un recul de 22% de son profit net consolidé à 13 millions. Le groupe actif dans les textiles techniques explique que sur base comparable, la hausse de son chiffre d’affaires a résulté d’une combinaison de 2,8% de progression organique, de 0,4% de croissance externe (par acquisitions) et d’un recul de 0,9% dû à un désinvestissement effectué l’an dernier dans son activité Filtration.

Bonne performance de la division Apparel

48,23%
.
Sa marge matérielle consolidée a reculé de 50,06 millions à 48,23%. 

Les trois divisions du groupe ont évolué différemment. La division Coating a vu ses ventes reculer de 1,8% à 168,3 millions, ce qui n’a pas empêché Sioen de continuer à gagner des parts dans ses marchés phares. Sa division Apparel (vêtements protecteurs techniques) a au contraire enregistré une hausse de 18,3% de ses ventes à 63,2 millions. Elle a gagné plusieurs appels d’offres importants, dont un marché de gilets de sauvetage pour la Marine française. Sa division Chemicals, enfin, a réalisé un chiffre d’affaires de 21,7 millions, en baisse de 3,9%.

Sa marge matérielle consolidée a reculé de 50,06 millions à 48,23%. Dans l’activité Coating, le niveau élevé des prix des polymères, la faiblesse de la demande et un changement dans la composition des ventes ont pesé sur la marge. Ce qui a percolé dans le résultat opérationnel, puis le profit net. Sans formuler de prévisions chiffrées, Sioen s’estime toujours bien placé pour continuer à se développer et à croître au deuxième semestre.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect