"Sioen, une histoire de croissance irrésistible"

©Photo News

ING a entamé la couverture de Sioen avec une recommandation d'achat et un objectif de cours de 32 euros. Les analystes du broker sont séduits par la croissance tant organique qu'externe du groupe de textiles techniques.

Sioen , c’est l’histoire d’une société familiale centenaire qui s’est développée dans une niche, celle des tissus textiles.

Le groupe qui emploie aujourd’hui plus de 4.500 collaborateurs dans 21 pays s’articule autour de trois divisions qui génèrent ensemble un chiffre d’affaires de 506 millions d’euros: "Coating", la plus importante en termes de ventes produit des textiles de protection traités chimiquement pour différentes applications comme des voiles pour bateaux, par exemple, "Apparel" spécialisée dans les vêtements de protection et "Chemicals" qui fournit des encres, des vernis et des pâtes de pigment.

Voilà pour la présentation. En Bourse, son bilan sur le long terme est excellent avec un bond de 560% en dix ans. A plus court terme, la performance est moins brillante avec un gain de 8,8% depuis le début de l’année et un recul de 15,3% sur un an.

L'évolution de l'action Sioen. ©L'Echo

Marge de manoeuvre pour des rachats

Maxime Stranart et Stijn Demeester d’ING qui viennent d’entamer la couverture de l’action sont très optimistes pour son potentiel de croissance. Ils recommandent son achat et ont fixé un objectif de cours de 32 euros pour un cours actuel de 24,7 euros. Cette valorisation comprend 30 euros dans une situation de "stand alone" et intègre deux euros supplémentaires en cas de fusion et acquisition.

Le "target" moyen des brokers qui suivent la valeur s’élève, pour sa part, à 28,8 euros.

"Nous voyons une irrésistible histoire de croissance alimentée par des acquisitions et une progression organique" écrivent les deux analystes. Ils mettent en avant la génération robuste de cash flow libre qui devrait financer les investissements (40 millions d’euros jusqu’en 2022), les dividendes (taux de croissance annuel moyen de 6,9% entre 2018 et 2021) tout en laissant une large marge de manœuvre pour les acquisitions (160 millions jusqu’à fin 2020).

Ils rappellent que Sioen a racheté six sociétés en 2016 et 2017 ce qui pourrait générer une amélioration du bénéfice par action à un taux annuel moyen de 6,9% entre 2018 et 2021. Comme cibles potentielles, ils pointent Ten Cate Advanced Armour, Serge Ferrari et Endutex.

Forte hausse pour les vêtements

Pour appuyer leur sentiment positif vis-à-vis de la valeur, ils évoquent également la hausse annuelle moyenne de 4,3% l’Ebitda récurrent de la division "Coating" entre 2018 et 2021 grâce aux géotextiles. Ces derniers sont des tissus généralement en matériaux synthétiques destinés aux travaux de bâtiment, de génie civil et d’agriculture. La division "Coating" représente 63% des ventes du groupe et 65% de son Ebitda récurrent.

Pour les vêtements techniques, la division "Apparel", la deuxième en importance (28% du chiffre d’affaires et 24% du Rebitda) Maxime Stranart et Stijn Demeester tablent sur une forte hausse du Rebitda (10% par an entre 2018 et 2021) grâce à une croissance solide de la marge.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect