Un spécialiste de l'e-commerce au conseil de JBC et Mayerline

Bart Claes, CEO de CRG, veut doper les ventes en ligne de ses enseignes JBC et Mayerline. ©wim kempenaers (wkb)

Peter Grypdonck, CEO du site Vente-Exclusive, fait son entrée au conseil des chaînes de magasins JBC et Mayerline. Objectif: doper l'e-commerce de ces marques.

Peter Grypdonck est à la tête des magasins Vente-Exclusive, une enseigne de l'e-commerce belge qui a pour stratégie de vendre les surplus de collections avec des réductions. Une stratégie payante puisque cette année, la croissance du chiffre d'affaires devrait atteindre les 15 à 20% à quelque 175 millions d'euros. Les bénéfices sont aussi au rendez-vous. Fin 2017, ils dépassaient les 4 millions d'euros.

Ce succès n'a pas échappé à Bart Claes. Le CEO de Claes retail Group (CRG), qui regroupe notamment les enseignes JBC et Mayerline, l'affirme: "Grypdonck a une expertise intéressante pour notre société. Nous pouvons tirer profit de ses connaissances digitales pour faire croître nos ventes en ligne."

Peter Grypdonck dirige Vente-Exclusive ©Tom Verbruggen

Peter Grypdonck a donc fait son entrée dans le conseil d'administration de CRG. La nomination date de cet été, mais vient seulement d'être annoncée publiquement. Il a aussi été rejoint par Conny Vandendriessche qui a fondé le groupe d'intérim Accent, désormais baptisé House of HR.

"Grâce à Peter Grypdonck nous avons pu ces derniers mois adapter nos magasins en ligne permettant aux clients de pouvoir passer plus rapidement commande."

Les ventes en ligne ont crû l'an dernier de 50% chez JBC. Elles représentaient 7 à 8 % du chiffre d'affaires.

Si les ventes en ligne décollent, les temps n'en sont pas moins difficiles pour les magasins physiques. Le chiffre d'affaires total de CRG s'est tassé en 2017 de 7% à 221 millions d'euros. La perte nette a doublé à près de 19 millions d'euros.

C'est que la concurrence est rude. Il y a l'e-commerce avec les géants comme Zalando, mais aussi les chaînes de magasins de vêtements bon marché comme Primark ou H&M.

Pour garder la tête hors de l'eau, JBC a donc lancé un nouveau concept de magasin et a réduit ses prix d'environ 10%. "L'année se termine en janvier, de ce fait je ne fais aucun commentaire sur l'exercice en cours", précise Bart Claes. "Mais le secteur est sous pression."

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect