Chanel et Fendi, orphelines du kaiser de la mode

Karl Lagerfeld, star planétaire de la haute couture qui a relancé la maison Chanel, créateur flamboyant au look unique et aux défilés spectaculaires, est mort mardi à 85 ans.

Le directeur artistique de Chanel (8 milliards d’euros de chiffre d’affaires), l’Allemand Karl Lagerfeld, est décédé mardi à l’âge de 85 ans. Sa santé s’était considérablement détériorée au cours des derniers mois, au point qu’il n’avait pu assister au dernier défilé de la maison de mode qu’il dirigeait depuis 36 ans. Cheveux blancs en catogan, tenues noires et hauts cols de chemise amidonnés, les doigts gantés couverts de bagues, réputé pour ses sorties caustiques, ce bourreau de travail produisait chaque année depuis 1983 deux collections par an pour la maison phare de la mode française, qu’il avait contribué à sauver de la faillite, réinventant inlassablement de nouvelles versions du célèbre tailleur de tweed et du sac matelassé, emblèmes de la marque.

Karl Lagerfeld, le dernier génie de la mode

Karl Lagerfeld est né dans le nord de l’Allemagne peu après l’arrivée des nazis au pouvoir. Selon la presse allemande, se basant sur la foi de documents officiels, il serait né le 10 septembre 1933. Le tsar de la mode assurait, lui, avoir vu le jour deux ans plus tard. Son enfance est marquée par l’ennui, entre un père industriel et globe-trotter et une mère cultivée, peu attachée aux conventions, dominante voire castratrice et peu affectueuse, qui lui transmet le goût de la mode.

> Relire son interview: "Je ne suis jamais content de moi"

Elisabeth Lagerfeld est présente dans toutes les interviews - rares - que le designer donnera au cours de sa vie. En 1952, Karl et sa mère quittent l’Allemagne pour Paris, où il achève ses études, les yeux toujours rivés sur la mode. Il ne remettra qu’exceptionnellement les pieds dans son pays d’origine, dont il rejetait tout à l’exception de l’éphémère République de Weimar, qui avait débouché sur le nazisme, et dont il collectionnait les œuvres d’art. En 1954, il remporte   ex aequo avec Yves St Laurent  le concours organisé par le Secrétariat parisien de la Laine. Sa carrière le mène chez Balmain, puis Patou, Chloé, Fendi et finalement Chanel.

Passionné de photographie et de littérature   il possédait entre 250.000 et 300.000 ouvrages répartis dans ses différentes demeures  , il fonde, en 1999, sa propre maison d’édition qui édite des ouvrages sur l’architecture, la photo, ou des auteurs de son choix.

Peu intéressé par gestion et finances, Karl Lagerfeld a dû à plusieurs reprises vendre des parties de ses collections pour répondre aux exigences du fisc. Sa seule héritière serait sa chatte Choupette, avec trois bonnes pour s’occuper d’elle à temps plein, et ses 48.000 abonnés sur Twitter.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect