analyse

Comment Pierre Mestre (Orchestra Prémaman) veut sauver son business en Belgique

Pierre Mestre, fondateur d'Orchestra Prémaman, s'est déplacé au tribunal de l'entreprise pour défendre son plan de restructuration.

Pierre Mestre, le fondateur d'Orchestra Prémaman, était présent ce mercredi matin au tribunal de l'entreprise pour défendre son plan de sauvetage. Il a apporté les informations demandées par le tribunal et par le parquet. Il veut sauver son business en Belgique.

La maison mère française d'Orchestra Prémaman a massivement soutenu la Belgique et il y a de la croissance pour les vingt magasins que la chaîne compte maintenir en Belgique. Tel est le double message délivré ce mercredi matin au tribunal de l'entreprise de Bruxelles qui devait étudier la réorganisation judiciaire (PRJ) ouverte au début du mois d'octobre 2019. Et pour délivrer ce message, Pierre Mestre, le fondateur d'Orchestra Prémaman, avait fait le déplacement. 

Équilibre entre les deux pays

Échaudé par un manque d'informations, le parquet avait introduit une demande de clôture anticipée de la PRJ avant de laisser la possibilité au tribunal, s'il l'estimait nécessaire, de citer la société en faillite. On le sait, confronté à des difficultés financières, le groupe n'a eu d'autre choix que de lancer une vaste restructuration au niveau mondial. La Belgique n'a pas été épargnée par ce plan et 34 magasins ont été fermés ou vont l'être. La chaîne a annoncé son intention de sauver les vingt plus importants points de vente qui sont aussi les plus rentables. 

100
millions €
Le montant du soutien accordé par la maison mère française d'Orchestra Prémaman à sa filiale belge.

Au cours de la procédure, des informations ont fait état de mouvements financiers de la France vers la Belgique et vice-versa. D'entrée de jeu, Pierre Mestre a tenu à remettre les points sur les i. "Nous avons soutenu massivement la Belgique. Entre 2012 et 2020, le chiffre d'affaires total des marchandises vendues par la France à la Belgique s'est élevé à 120 millions d'euros avec une marge de 11 millions.

Dans le même temps, la Belgique a vendu à la France pour 150 millions d'euros de matériel de puériculture, avec une marge de 14 millions d'euros", a déclaré Pierre Mestre, sachant que la centrale d'achat des vêtements pour le groupe se trouve en France tandis que celle pour le matériel de puériculture se trouve en Belgique. Cette situation a permis de dire au fondateur que "l'équilibre entre la mère et la fille était favorable à la Belgique". 

"Nous avons soutenu massivement la Belgique."
Pierre Mestre
Fondateur d'Orchestra Prémaman

Pierre Mestre a aussi profité de l'occasion pour faire taire la rumeur selon laquelle la France aurait ponctionné (financièrement) la Belgique avant la réorganisation. "Notre société a été créée il y a 19 ans, nos comptes sont révisés chaque année, nous avons eu un contrôle fiscal en Belgique il y a un an. Il n'y a pas eu d'appauvrissement d'une société vis-à-vis de l'autre", a-t-il expliqué avant de préciser qu'au fil des ans, la France avait soutenu la Belgique à hauteur d'une centaine de millions d'euros, des aides rendues possibles par deux augmentations de capital réalisées à la suite de la vente d'actifs de la famille Mestre, entre autres. 

Il a également tenu à préciser qu'il n'était pas question d'accroissement du passif. Si celui-ci a bondi de 5 millions d'euros depuis l'ouverture de la PRJ, il a expliqué que, d'un autre côté, la trésorie avait augmenté de 6 millions d'euros. 

Restructuration mondiale

Le fondateur d'Orchestra Prémaman a ensuite expliqué que son groupe était engagé dans une restructuration mondiale provoquée, notamment, par une digitalisation et une "discountisation" accrues du marché, soulignant au passage qu'Amazon s'était emparé de près de 30% du marché du matériel de puériculture tandis que Primark s'était accaparé un quart du marché.

Qu'à cela ne tienne. "Nous pensons que nous avons une chance de rebondir", a ajouté Pierre Mestre qui s'est engagé dans un vaste chantier de restructuration. C'est ainsi qu'Orchestra Prémaman a fermé la Chine, les États-Unis, la Russie, l'Italie et la Turquie. Le réseau français a été amputé de 10% et, à part un magasin, l'Allemagne sera fermée. 

"J'espère que nous avons établi la preuve de notre viabilité et que nous repartirons sur de bonnes bases."
Pierre Mestre

Concernant la Belgique, Pierre Mestre a dit sa confiance dans les vingt magasins belges qu'il entend sauver. Dans cette optique, le groupe a préparé un budget et un prévisionnel de trésorerie qui devrait permettre à Orchestra Prémaman de sortir de l'ornière. "J'espère que nous avons établi la preuve de notre viabilité et que nous repartirons sur de bonnes bases", a encore déclaré le fondateur de la société.

Une représentante du SETCa était présente à l'audience pour apporter son soutien au plan. "L'entreprise est transparente, il n'y a pas de volet caché. Sur le terrain, les travailleurs ont la volonté de continuer", a-t-elle expliqué.

Enfin, lors de cette audience, le juge-délégué Reginald d'Hoop de Synghem, a introduit une requête en vue d'obtenir la désignation d'un coordinateur chargé de faire circuler l'information entre la France et la Belgique, les deux pays où des procédures de sauvegarde et de réorganisation ont été ouvertes. 

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés