Publicité

La famille Sioen augmente l'offre de rachat pour sa propre entreprise

La CEO Michèle Sioen admet que de nombreux actionnaires ont critiqué l'offre de sa famille.

La famille Sioen intensifie ses efforts pour faire retirer de la cote l'entreprise textile du même nom. Le prix de l'offre de rachat est porté de 23 à 27 euros par action.

La famille Sioen, réunie au sein du holding Sihold, a annoncé en octobre qu'elle souhaitait retirer de la cote le fabricant de textile du même nom basé à Ardooie. Elle estimait ainsi que la cotation n'était plus utile.

La famille détient toujours 65 % des parts de Sioen Industries, qui est entrée en bourse en 1996. Avec une offre de 23 euros par action, soit une prime de 26 % sur le dernier prix, ils voulaient reprendre le contrôle total de la société et la retirer de la cote. Cela aurait coûté 158 millions d'euros à Sihold.

Comme pour l'offre d'achat d'Orange Belgique, les grands et les petits actionnaires ont immédiatement protesté contre une offre trop faible.

Mais, comme pour l'offre d'achat d'Orange Belgique, les grands et les petits actionnaires ont immédiatement protesté contre une offre trop faible. Le prix proposé est en effet supérieur au prix qui a fortement baissé en raison de la pandémie, mais il est inférieur au prix auquel Sioen était coté il y a quelques années. Les investisseurs ont estimé que cela ne leur donnait pas la possibilité de participer au redressement de l'entreprise. Un autre argument était que depuis l'annonce de l'offre, les concurrents sectoriels de Sioen ont augmenté en moyenne de 40 %.

Juste avant la fin de la période d'acceptation, la famille a donc cédé et Sihold porte le prix de l'offre à 27 euros par action. Cela représente une augmentation significative de 17 %, ce qui signifie que la famille doit réserver 27,6 millions d'euros supplémentaires pour l'opération. Sioen est évalué à 534 millions d'euros.

Critiques

Dans un communiqué, la CEO Michèle Sioen admet que lors des réunions de ces dernières semaines, les actionnaires institutionnels et individuels ont critiqué l'offre "pour des raisons très différentes". "Afin de répondre à ces plaintes, nous avons décidé, en tant que famille, d'augmenter l'offre pour les actions Sioen. De cette manière, les actionnaires obtiendront un meilleur prix pour leurs actions et nous pourrons en même temps mener l'offre à bien", déclare Mme Sioen.

La période d'acceptation, qui s'étendait normalement jusqu'au jeudi 18 février, a été prolongée d'au moins six jours ouvrables.

Pour permettre aux investisseurs de répondre à l'offre améliorée, la période d'acceptation, qui s'étendait normalement jusqu'au jeudi 18 février, a été prolongée d'au moins six jours ouvrables.

Sioen a connu une croissance impressionnante depuis son introduction en bourse, à la fois de manière organique et par des acquisitions dans des pays comme l'Italie, l'Allemagne, la Finlande et le Royaume-Uni. L'entreprise compte plus de 4 000 employés dans plus de 20 pays. Elle a enregistré un chiffre d'affaires d'un peu plus d'un demi-milliard d'euros en 2019. La gamme comprend des bâches pour camions, des tentes ou des gilets pare-balles, des tapis de sport et des filets coupe-vent, ainsi que des vêtements de protection pour les pompiers, les pêcheurs et les chasseurs.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés