Le fondateur de Donaldson prend une veste avec ses pyjamas

©Maison Marcy

Le fondateur de Donaldson, Marcy Szwarcburt, qui s’était relancé dans le textile en commercialisant des pyjamas haut de gamme avec Maison Marcy, a fait aveu de faillite.

La guigne. L’entreprise Maison Marcy, créée par Marcy Szwarcburt, le fondateur de la marque Donaldson, a fait aveu de faillite mercredi dernier devant le tribunal de l’entreprise francophone de Bruxelles. Cette maison, spécialisée dans les pyjamas de luxe, avait été fondée dans le courant de l’hiver 2012.

En réalité, c’est en 2014 que la société avait réellement pris son envol. Lorsque nous avions rencontré Marcy Szwarcburt, celui-ci tablait sur un chiffre d’affaires de 450.000 euros par an en écoulant des pyjamas haut de gamme. Selon les derniers résultats publiés, Maison Marcy a clôturé l’année 2017 sur une perte de 205.000 euros avec des fonds propres négatifs de 582.000 euros. Avant d’ouvrir sa boutique à Bruxelles, Marcy Szwarcburt avait d’abord testé son produit dans la boutique de son épouse. À la question de savoir pourquoi il avait décidé de se rabattre sur les pyjamas, le fondateur de Donaldson répondait que les codes vestimentaires habituels étaient tombés.

205.000€
Les pertes enregistrées par Maison Marcy à la clôture de ses résultats en 2017.

De Donaldson à Marcy

Malgré cela, la grande affaire de Marcy Szwarcburt, diplômé de l’Insas, restera Donaldson, une société créée en 1984. C’est cette année-là, dans le courant du mois d’août, qu’il décrochera une licence avec Disney afin de pouvoir figurer les personnages de la marque sur des vêtements plutôt chics et casuals. Donaldson sera d’ailleurs la première société active dans le textile en Europe à décrocher une licence avec Disney. Au plus fort de ses activités, la marque imaginée par Marcy Szwarcburt se vendait dans une trentaine de boutiques Donaldson et dans des dizaines de points de vente répartis dans le monde entier. Au fil des ans, pourtant, l’affaire se tassera, la bouille de Mickey finira par lasser le public et le fondateur se retirera en 2006. La faillite de Donaldson sera prononcée deux ans plus tard, en 2008, et elle rebondira devant les tribunaux. Mischaël Modrikamen, l’avocat de la société à l’époque, sera suspecté d’escroquerie dans le cadre de la revente de Donaldson en 2010. Inculpé de faux, usage de faux et escroquerie, l’avocat, qui avait toujours plaidé son innocence, a récemment été totalement blanchi par la chambre des mises en accusation. Une autre plainte déposée par un homme d’affaires n’avait pas abouti non plus.

Après l’aventure Donaldson, Marcy Szwarcburt avait tenté de rebondir dans le secteur du textile, raison pour laquelle on retrouve sa trace dans la société In love we trust, active dans la fabrication de t-shirts et de sweat-shirts. Marcy Szwarcburt était l’actionnaire principal (51%) de cette société fondée en 2012 et déclarée en faillite un an plus tard. Nous avons essayé de joindre le fondateur de Maison Marcy hier afin d’obtenir sa réaction. Sans succès.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect