nécrologie

Lunettes noires sur la mode: Karl Lagerfeld est mort

Karl Lagerfeld, directeur artistique de Chanel et figure incontournable de la mode, est mort à l'âge de 85 ans.

Le créateur de mode allemand, Karl Lagerfeld, est décédé ce mardi matin à l'hôpital américain de Neuilly où il avait été hospitalisé d'urgence la veille. L'information, diffusée par plusieurs médias français, a été confirmée par Chanel.  

Icône mondiale de la mode et emblématique directeur artistique de Chanel pendant 35 ans, il s'est éteint à l'âge de 85 ans après avoir régné pendant plus de 60 ans sur le monde de la couture.

Karl Lagerfeld, le dernier génie de la mode

Celui que l'on surnommait le "Kaiser" ou "King Karl" était né à Hambourg en 1933 et avait fait ses débuts chez Balmain puis Patou et Chloé, avant de rejoindre la griffe italienne Fendi, en 1965 et enfin Chanel, en 1983.

> Relire son interview: "Je ne suis jamais content de moi"

Bernard Arnault, PDG du géant du luxe LVMH, s'est dit "infiniment attristé" après la disparition du directeur artistique des maisons Chanel et Fendi, un "ami très cher" et un "génie créatif". "Avec Karl Lagerfeld s'éteint un génie créatif qui a contribué à faire de Paris la capitale mondiale de la mode et de Fendi l'une des maisons italiennes les plus innovantes. Nous lui devons beaucoup: son goût et son talent étaient les plus exceptionnels qu'il m'ait été donné de connaître."

"Le décès de cet ami très cher m'attriste infiniment, ainsi que mon épouse et mes enfants. Nous l'aimions et l'admirions profondément. La mode et la culture perdent un grand inspirateur."

mars 1987 ©AFP


Le marquis rock'n roll 

Cheveux blancs tenus par un catogan, lunettes noires, hauts cols de chemise amidonnés, doigts couverts de bagues et débit de mitraillette: le couturier allemand à l'allure de marquis rock'n roll était reconnaissable entre tous.

Il était à la tête de trois marques (Chanel, Fendi et sa griffe éponyme), mais son nom reste étroitement associé à la maison de la rue Cambon, dont il n'a cessé de bousculer les codes en réinventant les classiques tailleurs de tweed et les sacs matelassés.

Défilé de la collection automne-hiver 2003/2004 avec Linda Evangelista ©AFP


Homme de son temps, il signait des défilés aux mises en scène spectaculaires, reconstituant sous la verrière du Grand Palais tantôt une plage plus vraie que nature, tantôt les quais de Seine avec les boîtes de bouquinistes ou une forêt enchantée qui faisaient un tabac sur les réseaux sociaux.

Né à Hambourg, Karl Lagerfeld aimait entretenir le mystère sur sa date de naissance. Pour plusieurs titres de la presse allemande, s'appuyant sur des documents officiels, il avait vu le jour le 10 septembre 1933. Il affirmait quant à lui être né en 1935, indiquant que sa "mère avait changé la date", dans une interview à Paris-Match en 2013.

Après une enfance aisée dans la campagne de l'Allemagne nazie, il déménage avec sa mère à Paris dans les années 50. Sa carrière est lancée après qu'il a remporté le premier prix du concours du "Secrétariat international de la laine", ex-æquo avec Yves Saint-Laurent en 1954.

Il savait mieux que personne capter l'air du temps. Comme en 2004 quand il avait dessiné une collection pour le géant suédois du prêt-à-porter H&M, une démarche ensuite imitée par de nombreux créateurs. Boulimique de travail, enchaînant les collections, Karl Lagerfeld avait aussi la passion de la photographie et signait les campagnes Chanel.

Le "Kaiser" avait aussi le talent de faire émerger des mannequins stars: la Française Inès de la Fressange, qui signe un contrat d'exclusivité avec Chanel en 1983, mais aussi l'Allemande Claudia Schiffer, la Britannique Cara Delevingne ou encore Lily-Rose Depp. 

Karl Lagerfeld avec Kristen Stewart et Lily-Rose Depp. ©Photo News

Lagerfeld et Saint Laurent, deux géants aux destins croisés

Amis, puis rivaux brouillés à jamais, Yves Saint Laurent et Karl Lagerfeld ont eu des destins croisés et des carrières très différentes, l'un faisant de son nom une marque, le second se faisant un nom en travaillant pour d'autres.

Leur trajectoire exceptionnelle a le même point de départ: ils remportent le concours du Secrétariat international de la laine en 1954. Yves Mathieu-Saint-Laurent, 18 ans, décroche les premier et troisième prix dans la catégorie "robes du soir". Karl Lagerfeld, 21 ans, est vainqueur dans la catégorie "manteaux".

Tous deux ont grandi à l'étranger - Oran pour Saint Laurent, Hambourg pour Lagerfeld -. Ils sont issus de familles aisées. Tous deux ont été marqués par la personnalité de leur mère.

Karl Lagerfeld et Yves saint Laurent récompensés au concours du Secrétariat international de la laine en 1954. ©Photo News

L'un (Saint Laurent) débute chez Dior, l'autre (Lagerfeld) chez Balmain. À la mort de Christian Dior, Saint Laurent est propulsé à la tête de la création de la célèbre maison. Il connaît une ascension fulgurante, tandis que les débuts de Lagerfeld sont moins éclatants.

Entre Saint-Germain des Prés et Saint-Tropez, matinées au Flore, dîners à La Coupole et soirées dans les boîtes gays, les deux couturiers sortent chacun entourés de leurs muses et amis.

Les deux coteries deviennent rivales. Si l'un choisit de lancer sa propre griffe avec son partenaire et compagnon Pierre Bergé, l'autre préfère se mettre au service de plusieurs maisons (Chloé, Fendi, Chanel) et revendique sa qualité de couturier "mercenaire".

"Yves fut mon meilleur ami pendant 20 ans. Yves était l'être le plus amusant et sympathique qui soit (...) À la fin, il n'était plus la personne que j'ai connue", confiera Lagerfeld à "Elle" en 2008, peu après les obsèques de Saint Laurent, auxquelles il n'avait pas assisté.

  • 1933

Naissance à Hambourg, le 10 septembre. Les Lagerfeld sont fortunés et cultivés. Son enfance se déroule dans une vaste demeure à la campagne, rachetée par son père à des propriétaires ruinés par la crise des années 20. Karl est le plus jeune des trois enfants d’Otto Lagerfeld. Introverti et original, il se mêle peu aux autres. "Je n’ai rien vu de la guerre", dira-t-il plus tard.

  • 1952

Karl et sa mère quittent l’Allemagne pour Paris. La mode le fascine. Il enchaîne les contrats avec les grandes maisons, après avoir remporté un prix de mode en 1954. C’est l’époque d’une forte amitié avec Yves St-Laurent, qui s’achève sur une brouille sans retour. Chanel l’embauche comme directeur artistique "à vie" en 1983.

  • 1989

Mort de son compagnon, le dandy Jacques de Bascher. Bascher, dont St-Laurent était, lui aussi, tombé éperdument amoureux, est l’une des premières victimes du sida. Son décès jette une ombre sur la vie de Lagerfeld, très pudique sur sa vie privée.

  • 2004

Collection pour la chaîne de grande distribution vestimentaire H&M. Lagerfeld dessine pour le grand public, qu’il regardait pourtant avec une certaine arrogance. En 2008, il pose pour une publicité de la Sécurité routière, en gilet jaune. "C’est jaune, c’est moche, ça ne va avec rien, mais ça peut vous sauver la vie."

 

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect