Publicité
analyse

Que reste-t-il des maisons de mode indépendantes?

©REUTERS

Le rachat de Versace par Michael Kors montre la volonté de la marque américaine de construire un empire multi-marque sur le modèle des géants du luxe comme LVMH et Kering. Mais quelles maisons sont, dans le paysage du luxe, encore indépendantes?

Michael Kors vient de mettre la main sur la maison milanaise Versace, pour la somme de 2 milliards de dollars. Par ce rachat, la marque américaine cherche à imiter l'approche multi-marque des géants du luxe européens. Pour ce faire, elle change même de nom: Capri Holdings

Versace, suite à ce rachat, vient donc de perdre, comme beaucoup d'autres maisons avant elle, son indépendance. L'indépendance dans le monde de la mode, parlons-en justement. Nombreuses sont de marques appartiennent aujourd'hui à des conglomérats du luxe - surtout européens - tels que Kering ou encore LVMH. Pour ne citer que quelques exemples, Kering détient Gucci, Yves Saint Laurent, Alexander McQueen, etc. LVMH, de son côté, a un portefeuille de plus de 70 marques comme Louis Vuitton, Céline, Kenzo, Fendi, Givenchy, Dior, etc., ce qui en fait le 1er groupe mondial dans le secteur du luxe, juste devant Kering. 

Il reste donc peu de maisons de mode qui ont échappé aux investisseurs, et qui pourraient donc être des cibles potentielles pour Capri Holdings.

Les quelques marques de luxe encore indépendantes

  • Chanel: avec ses 9,6 milliards de dollars de chiffre d'affaires en 2017, la marque dirigée à la création par Karl Lagerfeld a déclaré en juin vouloir rester indépendante et se concentrer sur le long terme.
  • Giorgio Armani: le cofondateur de la maison éponyme est à la tête de la société depuis plus de quatre décennies. Armani, qui n'a pas d'enfant, a déclaré qu'il ne renoncerait pas à son empire, qui a réalisé un chiffre d'affaires de 2,5 milliards d'euros en 2016, tant qu'il resterait en vie, bien que les temps sont difficiles pour la marque, qui a réduit ses collections au fil du temps.
  • Burberry: en tant que société cotée sans actionnaire unique majeur, il y a donc peu d'obstacles à une prise de contrôle, en plus d'un prix qui pourrait dépasser les 10 milliards de livres (13,1 milliards de dollars).
  • Prada: Miuccia Prada est le directeur artistique de la marque éponyme, actionnaire majoritaire et co-chef de la direction. Prada est valorisée à 3,5 milliards de dollars.
  • Ferragamo: ce fabricant italien de chaussures et de cravate a une valeur d'environ 3,5 milliards d'euros
  • Moncler: Remo Rufinni est le principal actionnaire de la marque, au chiffre d'affaires de 9,5 milliards d'euros 

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés