Un été porteur pour le marché des fusions et acquisitions

Le rachat d'Ontex par TPG et le pôle private equity de Goldman Sachs a été conclu pour 1,2 milliard d'euros.

Selon une étude du cabinet Freshfields, environ un tiers des opérations de M&A réalisées depuis janvier ont eu lieu en juillet et août.

Le redressement du marché des "M&A" (mergers and acquisitions) engagé il y a quelques mois se poursuit.

L’offre récente de BHP Billiton sur le producteur d’engrais Potash ou encore le rachat de Cadbury par Kraft sont deux nouvelle illustration du rebond du marché des fusions et acquisitions après un gel des "deals" au plus fort de la crise financière.

La tendance est bien à l’amélioration, mais globalement le nombre d’opérations reste historiquement bas en volume, et en valeur, en Europe et dans le monde, souligne toutefois une étude réalisée par le cabinet d’avocats Freshfields Bruckhaus, Deringer.

A noter que cette enquête exclut la Chine, l’Afrique et l’Australie de son périmètre.

Depuis le début de l’année 2010, 3.332 opérations ont été annoncées pour une valeur de 632 milliards de dollars, ce qui représente une baisse de 25% par rapport aux huit premiers mois de l’année dernière, indique Freshfields.

Mois d’août record

Fait marquant, les mois de juillet et août ont compté, à eux seuls, pour 200 milliards de dollars, avec 737 opérations.

Dealogic, dont les données font office d’indicateur privilégié dans le domaine des "fusacs", a également fait écho d’un pic d’activité estival lors de la publication de ses données au début du mois de septembre.

Ainsi, selon le cabinet, sur le seul mois d’août, les volumes d’opérations de fusions et acquisitions dans le monde ont atteint 286 milliards de dollars (223 milliards d’euros), soit un record depuis octobre 2008.

Le marché a notamment été animé par l’offre de rachat de la société de biotechnologies américaine Genzyme par le groupe pharmaceutique français Sanofi-Aventis.

Le 31 août, Genzyme a rejeté une proposition de rachat de 18,5 milliards de dollars, ouvrant la porte à un éventuel relèvement du prix de l’offre de Sanofi-Aventis.

Les deals prennent plus de temps à se conclure

Parmi les tendances de fond, les observateurs soulignent que les opérations prennent de plus en plus de temps avant de se réaliser.

"Les contraintes de financement, les mesures destinées à sécuriser les opérations à l’avance ainsi que le contrôle accru du régulateur rendent de plus en plus difficile et complexe la réalisation d’offres publiques", indique-t-on chez Freshfields Bruckhaus Deringer.

"En dépit des récents deals qui ont attiré l’attention, il demeure que le niveau des M&A reste inférieur à ses standards his toriques", explique Edward Braham, avocat au sein du cabinet anglo-saxon, cité dans un communiqué.

"Alors que certains domaines sont plus porteurs en Asie, dans le secteur de l’énergie et des ressources naturelles, le marché dans son ensemble est toujours en voie de redressement et n’est pas encore sorti d’affaires", ajoute-t-il.

Augmentation des parts de marché en Europe

Par zone géographique, les Etats-Unis continuent de dominer en comptant pour 36&flexSpace;% des opérations, en valeur, depuis le début de l’année.

L’Europe est également active.

Le vieux continent a vu sa part de marché augmenter de 21% de janvier à août, sur un an.

La Grande-Bretagne continue de faire la course en tête en totalisant 31% des "deals" en valeur. L’Asie a représenté quant à elle 11% des opérations.

En Belgique, un petit marché, quelques opérations ont été réalisées, rappelle Freshfields. Les plus significatives portent sur la vente de la branche pharmacie du groupe Solvay au laboratoire américain Abbott, et aussi la cession en juillet du fabricant flamand de langes Ontex, à la filiale de private equity de Goldman Sachs et à TPG (Texas Pacific Group) pour 2 milliards d’euros dette comprise. C’est la plus importante opération observée en Belgique dans le marché du private equity. C’est aussi la première transaction belge, tant pour la branche private equity de Goldman Sachs que pour Texas Pacific.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés