IBM, porté par le cloud, rassure les investisseurs

©REUTERS

Le géant américain IBM a dévoilé des résultats trimestriels toujours à la baisse, mais cette baisse est mieux contrôlée et dépasse les attentes des analystes. Merci le cloud.

IBM a surpris positivement les analystes avec ses résultats du troisième trimestre. Le chiffre d'affaires global a légèrement reculé sur un an (-0,4%), passant de 19,23 à 19,15 milliards de dollars. Toutefois, le consensus s'attendait à pire (18,6 milliards de dollars) et son faible recul témoigne de bons choix stratégiques. 

Et en effet, la réorientation de des activités du groupe informatique vers le cloud, la cyber-sécurité et l'analyse de données semble bien lui réussir. Pour ce secteur, qui représente désormais plus de 40% des ventes, le chiffre d'affaires a grimpé de 11% sur un an et atteint 8,8 milliards de dollars.

Le bénéfice net a reculé à 2,73 milliards de dollars ou 2,92 dollars par action, contre 2,85 milliards (2,98 dollars/action) un an auparavant.

"Au cours des trois premiers trimestres de l'année, notre solide trésorerie nous a permis de maintenir nos investissements en R&D et d'étendre le cloud et les capacités cognitives d'IBM grâce à des investissements en capital", a déclaré le CFO Martin Schroeter dans un communiqué. Il ajoute également que l'entreprise a réussi à améliorer ses marges depuis le trimestre précédent. 

→ Le titre prenait plus de 3% dans les échanges après Bourse, alors qu'il a chuté de 12% depuis le début de l'année.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés