Agfa-Gevaert matraqué en Bourse, à cause d'une perte inattendue

Christian Reinaudo (Agfa Gevaert). © Kempenaers ©wim kempenaers (wkb)

Agfa-Gevaert annonce une perte nette de 27 millions d'euros pour le premier trimestre 2012. Le chiffre d'affaires, lui, est stable. Le cours de Bourse a plongé dès l'ouverture d'Euronext Bruxelles.

L'an dernier, au premier trimestre, la société de Mortsele enregistrait encore un bénéfice de 5 millions d'euros. Pour le premier trimestre 2012, Agfa-Gevaert publie un chiffre en forte baisse: elle annonce une perte nette de 27 millions d'euros. Alors que les analystes misaient sur une perte de 9,5 millions seulement...

Divers éléments expliquent cette nette chute du résultat de la société d'imagerie; d'abord, les coûts de réorganisation, touchant principalement Agfa Graphics, qui s'élèvent à 10 millions d'euros (contre 8 millions il y a un an). Ensuite, l'endettement financier s'est accru, passant de 23 millions à 30 millions d'euros, suite une dépréciation complémentaire sur les obligations grecques, dans le cadre de la participation au programme d'échange de dette. La progression de l'endettement est aussi imputable à des coûts en croissance pour les pensions.

Le chiffre d'affaires est resté stable, à 736 millions d'euros (contre 734 millions  il y a un an). Les ventes d'Agfa Graphics sont en hausse (+2,6%). Celles d'Agfa HealthCare (-3,1%) et Agfa Specialty Products (-4,8%) baissent.

La marge brute s'est réduite, passant de 28% à 31%, à cause du coût des matières premières. L'Ebitda passe de 63 à 43 millions d'euros, et l'Ebit est divisé par deux (21 millions d'euros, contre 40 il y a un an).

Aucune prévisions pour les chiffres futurs n'est avancée...

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés