Fin de parcours pour la PME cotée Flexos

C'est l'entrepreneur wallon Jean-Paul Rosette qui avait amené Flexos sur le Marché Libre en 2008. ©RV DOC

Le segment Access d’Euronext Bruxelles va perdre une ligne: Flexos est en liquidation judiciaire.

La société Flexos va disparaître des écrans boursiers. Cette PME wallonne qui était cotée sur le segment Access (ex-Marché Libre) d’Euronext Bruxelles est en liquidation judiciaire. Le tribunal de l’entreprise francophone de Bruxelles a prononcé le 8 juillet dernier, par défaut, sa dissolution judiciaire. Maître Sophie Jacqmain a été nommée liquidateur judiciaire de l’entreprise; les créanciers de Flexos sont invités à lui remettre leur déclaration de créance.

C’est en 2008 que l’homme d’affaires liégeois Jean-Paul Rosette avait introduit Flexos sur le Marché Libre. La société avait été positionnée comme un holding spécialisé dans les technologies de l’information et de la communication. Elle avait notamment détenu Clarilog, un éditeur de logiciels français. Elle l’avait revendu en 2018 à la Financière Sennechael. C’était la dernière opération annoncée par Flexos. Quant à ses activités informatiques en Belgique, elles avaient été transférées à l’automne 2014 à une nouvelle société, qomIT, qui avait gardé la dénomination commerciale Flexos.

1,99 euro
cours de bourse
Le dernier cours de l'action Flexos s'élevait à 1,99 euro, mais il n'y avait plus de transactions depuis des lunes.

Sur Access, le cours de l’action (1,99 euro) ne bougeait plus depuis des lunes. Sa dernière capitalisation boursière publiée s’élevait à 2 millions d’euros. L’entreprise n’a pas publié de comptes annuels pour 2018 et 2019. En 2017, elle avait annoncé un chiffre d’affaires de 38.000 euros et un profit net de 106.000 euros, atteint grâces aux produits financiers. Elle n’employait plus de personnel.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés