IBM a déçu, la sanction du marché est sévère

©Bloomberg

Les résultats trimestriels d'IBM ont déçu le marché. Le titre lâche plus de 7% à l'ouverture de wall Street.

Le groupe informatique américain IBM a choqué le marché mercredi avec un recul imprévu de son chiffre d'affaires au troisième trimestre, particulièrement important en Asie et sur les grands marchés émergents.

Les ventes du groupe ont baissé de 4% sur un an à 23,7 milliards de dollars, quand les analystes s'attendaient à le voir stagner à 24,8 milliards en moyenne.

Dans les premiers échanges à Wall Street, l'action IBM perdait plus de 7%.

Le groupe a notamment fait état d'un plongeon de 15% de ses revenus dans les BRIC (Brésil, Russie, Inde et Chine), et de même ampleur dans la région Asie-Pacifique.

Le recul se limite en revanche à 1% sur le continent américain, et dans la zone Europe-Moyen-Orient-Afrique IBM enregistre même une hausse de 1% de ses ventes.

La douche froide sur le chiffre d'affaires a éclipsé des bénéfices trimestriels meilleurs que prévu. Le bénéfice net a augmenté de 6% à 4 milliards de dollars, et le bénéfice par action hors exceptionnels, qui sert de référence pour les entreprises américaines, a dépassé de 3 cents la prévision moyenne des analystes, à 3,99 dollars.

"Nous prenons des mesures pour améliorer nos performances sur nos marchés de croissance et dans les segments de nos activités de matériel qui sont sous-performants", a assuré la PDG du groupe, Ginni Rometty, citée dans le communiqué. IBM avait notamment provisionné 1 milliard de dollars au deuxième trimestre pour couvrir les coûts liés à des "rééquilibrages des effectifs" non chiffrés.

Certaines sources syndicales en Amérique du Nord et en France avaient évoqué plusieurs milliers de suppressions de postes."La où nous avons identifié des opportunités de croissance forte et où nous nous y sommes attaqués énergiquement --informatique dématérialisée, mobile, analytique, et sécurité--, nous avons continué à enregistrer une croissance solide", a relevé Mme Rometty, y voyant une validation de la stratégie du groupe.

IBM a confirmé son objectif d'un bénéfice par action annuel, hors exceptionnels, d'au moins 16,90 dollars.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés