L'e-commerce belge monte en puissance

Avec Telenet (24e), Proximus (27e) figure dans le top 30 du classement des meilleurs acteurs du commerce en ligne. ©BELGA

Selon BeCommerce, les boutiques en ligne belges se développent, sont mieux structurées et offrent un niveau de performance qui se rapproche des meilleurs webshops étrangers. Parmi les 125 acteurs ayant l’empreinte numérique la plus forte, 85 boutiques en ligne sont dotées d’un domaine ".be".

Moins féru que ses voisins, néerlandais notamment, de shopping en ligne, le Belge privilégie aussi les grandes plateformes étrangères. Mais les boutiques en ligne belges gagnent en présence, sont mieux structurées et offrent un niveau de performance qui se rapproche des meilleurs webshops étrangers. C’est le constat que dresse BeCommerce, l’association belge du commerce en ligne, qui vient de publier son Shopping100.

Ce sondage annuel dresse une liste des 125 meilleurs acteurs nationaux et étrangers actifs dans le paysage belge de l'e-commerce. BeCommerce se base sur leur empreinte numérique, autrement dit le nombre de visiteurs ou la maturité du site, et sur leurs performances sur le marché. Dans son classement pour 2019, on note la présence de 85 boutiques en ligne dotées d’un domaine ".be".

Présence néerlandaise 

19,2
%
Les magasins en ligne belges ne représentent que 19,2% des meilleures plateformes de vente en ligne du pays.

Une majorité de celles-ci sont toutefois des filiales de groupes étrangers. Les magasins en ligne belges ne représentent que 19,2% de l'échantillon (20% en 2018), la présence la plus forte étant celle de sociétés néerlandaises (24,8%).

 

Le haut du classement est bien entendu occupé par les géants du web (Facebook, Microsoft, Apple) et les grandes plateformes d'e-commerce (Amazon, Alibaba). Mais les plateformes ayant un ADN belge montent en puissance.

Pour l'année 2019, Telenet (24e) et Proximus (27e) figurent dans le top 30 tandis que la SNCB, Bpost et De Lijn font leur entrée dans le top 50. Le secteur de l'habillement, avec notamment les belges Torfs, JBC, Brantano, Veritas et autres Zeb, représente un quart des boutiques en ligne de la liste. A noter aussi que Delhaize.be, 48e, est le premier distributeur en ligne du pays et le seul présent dans ce classement - Collishop, 65e, vend les produits non-food du groupe Colruyt.

Dépenses records

11,5
milliards €
En 2019, les Belges ont dépensé 11,5 milliards d'euros en achats en ligne, soit 900 millions de plus qu'en 2018.

Cette présence renforcée des plateformes belges est plutôt bon signe quand on sait que le commerce en ligne a plus que jamais le vent en poupe. En 2019, les Belges ont dépensé 11,5 milliards d'euros en achats en ligne, soit 900 millions de plus qu'en 2018. Un record.

 

Depuis l'an dernier, un achat sur cinq se fait donc en ligne. Neuf Belges sur 10 âgés de plus de 15 ans font leurs achats sur leur ordinateur ou leur smartphone. Si le laptop reste le premier canal de paiement, la popularité du smartphone va crescendo. L'an dernier, un Belge sur trois a payé via son smartphone. Au total, 12% des transactions se sont faites par téléphone, soit 54% de plus qu'en 2018. 

Les réservations de voyages et d'événements restent les plus porteurs, mais la croissance de l'e-commerce est surtout dopée par le segment des produits de santé, une catégorie en croissance de 25%.

 

1.363 € par personne

"L'e-commerce est plus que jamais le moteur de la croissance du commerce de détail en Belgique."
Sofie Geeroms
Directrice générale de BeCommerce

"L'e-commerce est plus que jamais le moteur de la croissance du commerce de détail en Belgique", souligne Sofie Geeroms, directrice générale de BeCommerce. L'an dernier, 8,4 millions de Belges ont effectué près de 113 millions d'achats et dépensé en moyenne 1.363 euros sur le web. La répartition géographique marque un déséquilibre vers le nord du pays. Les dépenses en ligne ont progressé de 11% (à 7,2 milliards d'euros) en Flandre et n'ont rogné que 2% (à 4,2 milliards) dans la partie francophone du pays.

Depuis la mi-mars, la crise du Covid-19 et le confinement prolongé qu'elle a entraîné ont propulsé les ventes en ligne à un niveau jamais atteint. On ne prend donc guère de risques en prédisant d'ores et déjà un cru 2020 record. Il ne reste plus aux plateformes belges qu'à tout faire pour tirer leur épingle du jeu.

Tout savoir sur le coronavirus Covid-19

La pandémie de coronavirus Covid-19 frappe de plein fouet la vie quotidienne des Belges et l'économie. Quel est l'impact du virus sur votre santé et sur votre portefeuille? Les dernières informations et les analyses dans notre dossier. 

Par thématique:

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés