La CSC invite FIB (Tubize) à la patience

Préparer la reprise..; suggèrent les syndicats

La CSC, engagée actuellement aux côtés d'autres syndicats dans la procédure de licenciement collectif chez Four industriel belge (FIB), demande à la direction de faire preuve de patience. L'entreprise a l'intention de licencier 42 travailleurs sur un total de 85, suite à un ralentissement des commandes.

Les syndicats demandent l'utilisation prioritaire des mesures anti-crise et formulent des alternatives pour relancer la société.

A la lumière des comptes annuels de l'entreprise, la CSC ne nie pas quelques "faiblesses" au cours de l'exercice 2013. Mais elle redoute que les licenciements envisagés soient compensés par de la sous-traitance ou préparent une délocalisation, ce que nie la direction de FIB.

Les syndicats demandent à cette direction de faire preuve de patience et d'utiliser les mesures anti-crise qui permettent d'assurer la sécurité de l'emploi en attendant que les commandes repartent à nouveau à la hausse. Par exemple des mesures de chômage économique, ou de diminution (collective ou individuelle) du temps de travail.

Lors d'un nouveau conseil d'entreprise extraordinaire prévu mercredi, la CSC proposera aussi aux responsables de FIB d'investir davantage dans la recherche et développement, de renforcer le réseau commercial pour tenter de trouver de nouveaux marchés, et de mettre en place des formations internes pour que les travailleurs soient mieux armés pour répondre aux besoins actuels et futurs de l'entreprise.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés