Le bénéfice de Google tiré par les recettes publicitaires

©REUTERS

Alphabet, la holding qui se substitue à Google, a battu le consensus pour le troisième trimestre grâce à ses recettes publicitaires tirées de YouTube et des recherches sur appareils mobiles.

Le géant internet Google a enregistré des résultats meilleurs que prévu au troisième trimestre, le dernier avant qu'il ne se réorganise sous l'ombrelle de la nouvelle holding Alphabet. Selon des résultats publiés jeudi, le bénéfice net s'est envolé de 45% à près de 4 milliards de dollars. Le bénéfice par action, qui sert de référence à Wall Street, a atteint 7,35 dollars quand les analystes n'attendaient en moyenne que 7,21 dollars. Cette progression s'explique notamment par une augmentation des ventes d'espaces publicitaires mobiles.

Le chiffre d'affaires a également progressé plus que prévu, ressortant en hausse de 13% à 18,7 milliards de dollars.

"Nos résultats du troisième trimestre montrent la solidité des activités de Google, en particulier dans la recherche mobile. Avec six produits ayant maintenant plus d'un milliard d'utilisateurs dans le monde, nous sommes enthousiastes quant aux opportunités qui attendent Google, et au sein d'Alphabet", a commenté la directrice financière Ruth Porat, citée dans le communiqué.

Alphabet rachète des actions pour 5 milliards

Le groupe avait annoncé cet été une vaste refonte de son organisation, qui a pris effet début octobre. Google a été allégé de ses activités périphériques et de ses paris sur le long terme comme les voitures sans chauffeur par exemple, et est désormais une société resserrée autour des activités de recherche et de publicité en ligne, de la vidéo en ligne avec YouTube et du mobile avec Android. Le nouveau Google, comme les activités périphériques désormais indépendantes, font partie d'une série de sociétés chapeautées par une nouvelle holding, Alphabet.

Cette dernière a par ailleurs annoncé jeudi son intention de reverser jusqu'à 5 milliards de dollars environ aux actionnaires sous forme de rachats d'actions. Ces rachats seront réalisés "de temps en temps", en fonction des conditions du marché, et démarreront au quatrième trimestre de l'exercice en cours, précise le communiqué.

"C'est une évolution inattendue qui est assurément encourageante compte tenu de la trésorerie du groupe", commente James Cakmak, analyste chez Monness, Crespi, Hardt & Co.

→ Ces diverses annoncent étaient saluées dans les échanges électroniques suivant la clôture de Wall Street, où l'action Alphabet s'envolait d'environ 8% vers 22H45.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés