Microsoft bat les attentes et s'envole

©REUTERS

Microsoft bat les attentes malgré un bénéfice en recul de 4% et s'oriente vers un record en Bourse.

Le groupe informatique américain Microsoft s'envolait vers un nouveau record jeudi à Wall Street après l'annonce de résultats trimestriels meilleurs que prévu, malgré un recul de son bénéfice net et une stagnation de son chiffre d'affaires.

L'action Microsoft grimpait de plus de 5% dans les échanges électroniques suivant la clôture de la Bourse de New York, dépassant la barre des 60 dollars. Si cette performance se confirme vendredi en séance officielle, le titre battrait son record de décembre 1999, juste avant l'éclatement de la bulle internet.

D'après les résultats publiés jeudi, Microsoft a vu sur les trois premiers mois de son exercice entamé début juillet son bénéfice net baisser de 4% à 4,7 milliards de dollars. Le bénéfice par action hors éléments exceptionnels, qui sert de référence en Amérique du nord, a toutefois atteint 76 cents quand les analystes n'anticipaient que 68 cents en moyenne. 

Le chiffre d'affaires est également supérieur aux attentes, même s'il stagne (+0,4%) à 20,5 milliards de dollars. En ajoutant des revenus différés liés aux licences pour le système d'exploitation Windows 10, Microsoft fait toutefois état d'une progression de 3%.

Merci au cloud

Microsoft fait état de revenus en hausse de 8% à 6,4 milliards de dollars pour sa division de "cloud intelligent", qui recouvre entre autres son offre d'informatique dématérialisée à destination des entreprises Azure, en concurrence avec la filiale AWS d'Amazon. "Nos résultats du premier trimestre montrent une demande continue pour nos services de cloud", dématérialisés en ligne, a souligné la directrice financière, Amy Hood, citée dans le communiqué. "Nous continuons d'investir, de nous positionner pour de la croissance à long terme, et d'avoir de bonnes performances à travers toutes nos activités."

La branche de services de productivité, qui comprend entre autres les logiciels de bureautique de la suite Office, affiche aussi un chiffre d'affaires en hausse (+6% à 6,7 milliards de dollars).

Les revenus tirés de la vente de licences Windows aux fabricants d'ordinateurs ont en revanche stagné. lls sont également en forte baisse de 72% dans les téléphones, où le groupe a entrepris de nettement réduire la voilure, et reculent même de 5% dans les activités de jeux vidéo (Xbox).

Microsoft continue par ailleurs de tabler sur une finalisation d'ici la fin de l'année de l'acquisition du réseau social LinkedIn, annoncée mi-juin pour pour plus de 26 milliards de dollars.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés