Publicité

Myskillcamp lève 12 millions d'euros et va recruter 80 personnes

Les cofondateurs de myskillcamp, Kevin Tillier et Amandine Coutant (au milieu), entourés d'une partie de leur l'équipe. ©Lio Photography

Le portail de formations à distance myskillcamp a séduit la filiale de capital-risque de Mediahuis et le fonds Riverside. Il part maintenant à la conquête d'Albion.

La scale-up tournaisienne myskillcamp prend une envergure prometteuse. Le portail de formations à distance créé par Kevin Tillier et Amandine Coutant vient de boucler une levée de fonds de 12 millions d'euros en accueillant deux nouveaux actionnaires de poids: Mediahuis Ventures, la filiale de capital-risque du groupe de presse du nord du pays Mediahuis, et le fonds de private equity Riverside Growth Fund.

+269%
Le chiffre d'affaires récurrent de myskillcamp a bondi de 269% en 2020.

C'est la troisième levée de fonds de la jeune pousse après le million récolté en 2018 et les 2,1 millions de 2020. Tous les investisseurs existants ont participé à la nouvelle augmentation de capital, à l'exception du Seeder Fund.

Myskillcamp a "un produit exceptionnel, super-robuste, intelligent et intuitif", souligne Mediahuis Ventures dans un communiqué. "Tout le monde aime voir des taux de croissance à trois chiffres", commente le fonds à impact belge Inventures, qui était entré au capital lors de la récolte précédente.

Davantage de retail et de biotech

Myskillcamp peut se targuer d'afficher un rythme de progression endiablé: le chiffre d'affaires récurrent a bondi de 269% l'an dernier. Son portail propose, pour rappel, un très large éventail de formations en e-learning destinées aux entreprises et à leur personnel en collationnant les programmes d'éditeurs internationaux, nationaux et de son cru.

La formule a déjà séduit une belle brochette de groupes prestigieux comme Voo, Thalys, Apside ou Decathlon et permis à la jeune pousse de faire son trou en Belgique et en France.

"Nous sommes en bonne voie pour signer de premiers clients au Royaume-Uni."
Kevin Tillier
CEO de myskillcamp

"Nous allons compléter notre offre de formations en néerlandais au quatrième trimestre, puis développer les secteurs de la distribution et de la biotech en cherchant des contenus pour eux", annonce le CEO Kevin Tillier. Des synergies avec Mediahuis pourraient voir le jour dans ce cadre. "Nous touchons déjà à tous les secteurs, avec la distribution, les services et la santé en tête", précise-t-il.

Cap sur l'Angleterre

Les nouveaux moyens vont aussi permettre à myskillcamp d'enfin se déployer au Royaume-Uni, avant d'envisager de poursuivre l'expansion aux Pays-Bas, en Allemagne et en Suisse.

Dévoilés il y a un an déjà, ses projets outre-Manche ont été un peu retardés par la crise pandémique, mais cette fois, le pas est franchi: "On y a déjà entamé nos opérations avec cinq personnes il y a quatre mois. Et nous sommes en bonne voie pour y signer de premiers clients."

+80
emplois
Myskillcamp prévoit d'engager 80 personnes en 2021 et 2022.

Bien que le marché britannique soit plus mature que le nôtre dans le domaine des ressources humaines, il n'y avait pas encore de portail centralisateur: myskillcamp a donc une belle carte à jouer là-bas. Ses dirigeants prévoient aussi d'ouvrir leur site aux contenus d'autres plateformes de formation en jouant un rôle d'agrégateur. Ce modèle devrait être lancé au début de l'an prochain.

Embauches et levée de fonds

Pour accompagner la croissance, l'entreprise doit continuer de recruter. Elle emploie 60 personnes aujourd'hui et prévoit d'en engager au total 80 de plus cette année et en 2022. "Vingt d'ici octobre et dix autres d'ici la fin de l'année", précise Kevin Tillier.

Dans le même ordre d'idées, si la croissance s'avère aussi forte qu'espéré, myskillcamp devra, sans doute, lever des fonds supplémentaires "dans les 15 prochains mois". Avec le tour de table dont elle dispose désormais, elle ne devra pas chercher très loin.

À côté des nouveaux venus Mediahuis Ventures et Riverside, on y trouve en effet l'invest picard Wapinvest, Inventures, Leansquare (Noshaq), Seeder Fund et le fonds d'investissement britannique Conviction VC. Une belle capacité de (re)financement.

Le résumé

  • Le portail de formations à distance wallon myskillcamp a levé 12 millions d'euros en accueillant deux nouveaux actionnaires: la filiale de capital-risque du groupe de presse Mediahuis ainsi que le fonds de private equity Riverside.
  • Elle part à la conquête du marché britannique, a priori plus mature que le marché belge, mais où un tel modèle de portail d'e-learning n'existait pas jusqu'ici.
  • Myskillcamp prévoit de recruter 80 personnes au cours des 16 prochains mois.
  • Après Albion, elle visera les Pays-Bas, l'Allemagne et la Suisse.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés