Publicité

Real Dolmen progresse mais veut mieux faire

Avec une bonne position cash, des recrutements et un chiffre d’affaires en progression, le premier semestre décalé de RealDolmen semble encourageant. Mais tant chez RealDolmen que chez les analystes, on estime que la firme technologique peut mieux faire.

Lors de sa conférence de presse, le management de RealDolmen a épinglé plusieurs facteurs qui ont influé sur son chiffre d’affaires. Tout d’abord, la société a licencié pendant la crise. Maintenant que l’activité reprend, elle engage. Mais si elle avait annoncé vouloir engager 200 personnes au début de son exercice commencé en mai, elle a du mal à trouver les personnes qualifiées dont elle a besoin. Et au plus la société a de travailleurs, au plus elle peut générer de chiffre d’affaires. Elle en a cependant déjà engagé une bonne centaine; pas mal pour une entreprise qui en emploie 1.200 environ en Belgique et 1.600 en tout. Ensuite, le chiffre d’affaires, en progression de 1,6 % à 112,8 millions d’euros, bénéficie de prix qui remontent légèrement alors que ceux-ci étaient sous pression au plus fort de la crise.


Prête pour la croissance, confiante pour l’avenir

RealDolmen a pris la décision d’essayer au maximum de fournir tout l’éventail de services et d’infrastructures IT dont une entreprise peut avoir besoin. La société estime que c’est sa force car il est beaucoup plus difficile de démarcher de nouveaux clients que d’offrir de nouveaux services à des clients existants.

De plus, elle estime que les entreprises très spécialisées dans l’IT doivent aujourd’hui choisir entre se spécialiser davantage ou s’élargir. En voulant être spécialiste dans tous ses domaines, RealDolmen s’estime donc bien placée pour l’avenir. Sa très bonne position cash, de 46,7 millions d’euros, ses actifs et son faible ratio d’endettement (la dette nette/Ebitda est de 0,6) lui donnent des arguments pour d’éventuelles acquisitions. RealDolmen se dit très attentive aux opportunités. C’est peut-être tous ces points qui font que les analystes continuent à recommander l’action à l’achat.

Certes, le profit net de 0,8 million d’euros a déçu, mais le premier semestre de RealDolmen comprend les mois de vacances et est toujours moins bon que le second.
 
Chez KBC, on ne voit pas d’élément qui pourrait "booster" l’action à court terme, mais on estime que le titre coté à Bruxelles vaut beaucoup plus que son taux actuel. Même topo à la banque Degroof, qui abaisse néanmoins son objectif de cours à 24 euros contre 25 auparavant, ce qui reste attrayant quand on sait que RealDolmen a clôturé vendredi en baisse de 1,58 % à 14,96 euros.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés