"Regain de confiance" pour Econocom dont l'action bondit

L'action Econocom a bondi de 12% ce vendredi matin en réaction aux résultats partiels publiés jeudi soir. ©AFP

L’action Econocom s'est envolée de 12% ce vendredi matin en bourse dans la foulée de la publication de résultats partiels pour 2019. Voici ce qu’en pensent les analystes financiers.

Le groupe Econocom , qui poursuit une restructuration lancée en 2018, a publié jeudi soir quelques chiffres clés relatifs à son exercice 2019 en attendant les résultats complets prévus pour le 11 mars. On en retiendra trois: le chiffre d’affaires des activités poursuivies est resté stable à 2,93 milliards d’euros, la dette aussi à 252 millions tandis que le résultat opérationnel courant a affiché une progression de 13% à 126 millions d’euros.

En 2020, le spécialiste de la transformation digitale pour grandes entreprises entend rester concentré sur l’amélioration de sa marge opérationnelle dans le cadre du plan de réduction de coûts visant à réduire ses charges 2021 de 96,5 millions d’euros par rapport à celles de 2018.

L’action a très bien réagi à ces résultats partiels touchant un plus haut de 2,52 euros (+12,4%) en fin de matinée.

KBC relève sa recommandation

Même si la société n’est pas encore tirée d’affaire, le trading update publié par Econocom apporte un regain de confiance bien nécessaire.
Thomas Couvreur
Analyste chez KBC Securities

"Même si la société n’est pas encore tirée d’affaire, le trading update publié par Econocom apporte un regain de confiance bien nécessaire", estime Thomas Couvreur de KBC Securities. "Il reste beaucoup à faire sur le front des désinvestissements", ajoute l’analyste. "Mais les progrès réalisés au niveau du plan d’économies et les résultats de la division 'digital services and solution' (chiffre d’affaires en hausse de 6,2%, NDLR) méritent de relever notre recommandation à 'acheter'", explique-t-il encore. L’objectif de cours est toutefois raboté à 3,6 euros contre 3,9 euros avant.

Econocom détient 9,5% de ses actions

Chez Degroof Petercam, Stefaan Genoe maintient son conseil à "accumuler" et son "target" à 3,5 euros. "La génération de cash semble solide, la restructuration est sur les rails et la société a, dans le même temps, continué a racheté ses propres actions". Econocom détient désormais 9,5% de son propre capital contre 7,7% fin septembre.

De son côté, Kepler Chevreux estime avoir besoin de plus de visibilité sur les perspectives de la marche des affaires du groupe pour se forger une opinion. En attendant, il reste aussi sur ses positions ("conserver "; 2,5 euros).

"Nous pensons que ces résultats préliminaires ne vont pas modifier la perception de l’investisseur", note, pour sa part, David Vagman d’ING ("conserver"; 3,1 euros). "D’un autre côté, l’affaire de fraude en Italie devrait être derrière nous, la dette est sous contrôle et l’action a déjà été déclassée. Nous estimons que les attentes sont très faibles que ce soit en en termes de résultats absolus, de qualité et de lisibilité."


Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés