Technicolor reçoit une alternative à la montée de JPMorgan

Le fonds d'investissement américain Vector Capital, qui possède actuellement 0,6% du capital de Technicolor, envisage une augmentation de capital mais attend des actionnaires de Technicolor qu'ils rejettent l'offre de JPMorgan.

Le fonds d'investissement américain Vector Capital a demandé aux actionnaires du groupe français en difficulté Technicolor de rejeter lors de leur assemblée générale la recapitalisation proposée par JPMorgan Chase, au profit d'une solution alternative qu'il défend.

Vector, qui possède actuellement 0,6% du capital de Technicolor, envisage de procéder à une augmentation de 17,5% du capital du groupe (au prix de 1,90 euro par action nouvelle), suivie d'une autre augmentation, avec maintien du droit préférentiel de souscription, représentant au maximum 18,5% du capital (au prix de 1,75 euro par action), selon un communiqué publié lundi par Technicolor.

Mais pour aller de l'avant, Vector exige des actionnaires --qui se réunissent le 20 juin-- de rejeter au préalable les diverses résolutions devant sceller l'accord annoncé en début de mois avec la banque américaine JPMorgan.

Le conseil d'administration de Technicolor se réunira mardi "afin d'examiner ces projets de résolution", a précisé le groupe.

Technicolor, qui a annoncé la veille du week-end la fermeture de sa dernière usine européenne, à Angers, ne précise pas le montant de la recapitalisation dont il bénéficierait au cas où ses actionnaires choisiraient l'option défendue par Vector.

JPMorgan offrait d'apporter entre 147 et 158 millions d'euros à Technicolor. La grande banque new-yorkaise devait ainsi devenir le premier actionnaire de l'ex-Thomson, avec entre 25% et 29,96% du capital. Vector lui aussi prend garde, avec sa proposition alternative, à ne pas franchir la barre des 30%, qui l'obligerait à lancer une offre sur le solde du capital du groupe.

L'action Technicolor a terminé la séance boursière de vendredi à 1,40 euro, ce qui valorisait l'ensemble du groupe à 313 millions d'euros.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés