Trevi victime indirecte du hacking d'IPNexia

©EPA

La société qui propose des services de télécom a été hackée. Une partie de ses clients a été la victime indirecte de la manœuvre, dont notamment l’agence immobilière Trevi.

Le fournisseur de services télécom IPNexia, qui propose notamment des services de téléphonie fixe à des sociétés, a été victime d’un hacking. Plusieurs de ses clients ont été touchés indirectement avec des lignes de téléphones coupées. Contacté, le CEO d’IPNexia confirme qu’une enquête de police est en cours mais assure que "la majorité des clients d’IPNexia n’a pas été impactée par ce hacking". Plusieurs clients de l’entreprise ont confirmé la coupure totale tandis que d’autres n’étaient effectivement pas joignables, la tentative de communication avec leurs numéros fixes étant coupée après quelques secondes.

"L’impact fut important pour nous. Le téléphone fixe reste notre premier moyen de communication avec nos clients."
Le porte-parole de Trevi

L’agence immobilière Trevi confirme avoir été privée de téléphone fixe durant toute la journée de lundi. "Hormis quelques difficultés pour passer des coups de fil en interne, cela refonctionne correctement", expliquait mardi dans la soirée le porte-parole du groupe. "L’impact fut important pour nous. Le téléphone fixe reste notre premier moyen de communication avec nos clients. Ce n’est pas pour rien que, sur nos affiches, c’est un numéro qui est indiqué et non une adresse mail", explique encore le porte-parole.

IPNexia assure que le plus gros du problème est désormais passé. "Certains des clients touchés ont directement activé des systèmes de déviation d’appel (back-up). Tous les clients impactés par le hacking, et ceux-ci seulement, ont déjà été informés ce matin (mardi, NDLR) que leurs services de téléphonie seraient à nouveau opérationnels dans les 24 heures", avance le patron.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés