Neckermann s'allie à Sunweb et reconstitue son offre

©AFP

Repris par l’Espagnol Wamos, Neckermann Belgique noue un partenariat avec le tour-opérateur en ligne Sunweb. Neckermann récupère ainsi 90% de son offre perdue avec la faillite de Thomas Cook.

Relancées fin octobre, les 62 agences Neckermann (sur 91) reprises par l’Espagnol Wamos suite à la faillite de Thomas Cook ont retrouvé de quoi doper leur offre. Le voyagiste vient en effet de nouer un partenariat stratégique à long terme avec le tour-opérateur Sunweb.

Neckermann Belgique sera le seul partenaire de distribution habilité à vendre les paquets vacances de ce pure player surtout connu pour son offre ski, un créneau dans lequel il est numéro un mondial.  Sunweb, qui n’est pas présent sur le marché des city-trips, s’offre pour sa part une présence "physique" sur le marché des voyages d’été et d’hiver grâce aux  agences de Neckermann. Il s’ouvre au passage un accès plus large au marché francophone, où Sunweb ne réalise que 25% de ses ventes belges.

Sunweb n'enregistre que 25% de son chiffre d'affaires belge dans la partie francophone du pays.

Racheté en décembre 2018 par le fonds d’investissement suédois Triton, Sunweb est présent dans sept pays européens.Ses marchés principaux sont, dans l’ordre, les Pays-Bas, le Danemark et la Belgique. En s’alliant à Sunweb, Neckermann, qui tourne désormais avec quelque 200 salariés, recouvre 90%de son offre, partie ailleurs à la suite de la faillite de Thomas Cook.De quoi lui permettre de cibler à nouveau la clientèle perdue.

L’offre de vacances de Sunweb est en effet similaire à celle de l’ancien tour-opérateur Neckermann. Et pour cause: au moment de la faillite de Thomas Cook, Sunweb s’est engouffré dans la brèche en reprenant dans son escarcelle une série de contrats avec des chaînes hôtelières. L’agence de voyage sur internet vole en outre elle aussi majoritairement avec Brussels Airlines."Et les hôtels proposés par Sunweb sont très appréciés par nos clients", précise Laurent Allardin, directeur général de Neckermann Belgique et de Wamos Benelux.

Sunweb, un vrai tour-opérateur

Neckermann, qui sert quelque 400.000 clients, n’est plus aujourd’hui qu’un revendeur de voyages. Avec Sunweb, un vrai tour-opérateur qui vend annuellement 1,2 million de voyages en Belgique, il sera désormais en mesure de proposer des paquets complets.

"L’offre de Sunweb nous permet de cibler à nouveau une clientèle qui était auparavant chez nous."
Laurent Allardin
Directeur général de Neckermann Belgique

Sunweb, pour sa part, voit surtout en Neckermann le partenaire qui doit lui permettre de doper une présence encore un peu faiblarde dans le sud du pays.Il pourra aussi aguicher une frange de clientèle rétive au commerce en ligne. Pas négligeable quand on sait qu’une des cibles privilégiées par Neckermann est la clientèle âgée de plus de 55 ans. "Nous sommes en train de grandir très fort en Flandre. En 2018, nos revenus ont progressé de 30%. Pour 2020, le groupe Sunweb prévoit un doublement des volumes. Et la Belgique est un des marchés-cibles. Dans ce contexte, Neckermann est pour nous une opportunité unique de développer une offre physique", souligne Tim Van den Bergh, directeur commercial de Sunweb.

Également présent sur internet, qui lui rapporte 40%de son chiffre d’affaires, Neckermann disposera d’un nouveau site web le 9 décembre prochain. "Nous sommes une société en reconstruction.Il faut d’abord que les magasins retrouvent leur vitesse de croisière. Le site internet aura d’emblée une offre complète. Mais l’ensemble de l’offre de Sunweb nous permet de cibler à nouveau une clientèle qui était auparavant chez nous", dit Laurent Allardin.


Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect

Messages sponsorisés

n