Un repreneur pour les agences britanniques de Thomas Cook. Et en Belgique?

©Photo News

Hays Travel a signé un accord en vue de reprendre les 555 agences de Thomas Cook au Royaume-Uni. Quelque 2.500 emplois pourraient être sauvés. En Belgique, la quête d'un repreneur se poursuit.

Les curateurs de Thomas Cook Retail Belgique sont toujours en quête d'un repreneur pour la reprise partielle ou totale du réseau d'agences du tour-opérateur, déclaré en faillite la semaine dernière.

Au Royaume-Uni, les 555 agences de Thomas Cook UK ont trouvé repreneur, lit-on dans un communiqué du gouvernement. Hays Travel a en effet signé un accord avec Thomas Cook Plc pour la reprise des murs.

2.500
personnes
Selon la BBC, quelque 2.500 emplois pourraient être sauvés sur les 9.000 qu'occupaient le groupe au Royaume-Uni.

Certains membres du personnel pourraient toutefois être inclus dans la transaction. "Hays Travel a déjà recruté le mois dernier 421 anciens employés de Thomas Cook et émis de nouvelles offres pour les anciens employés", lit-on dans le communiqué du gouvernement. Selon la BBC, quelque 2.500 emplois pourraient être sauvés sur les 9.000 qu'occupait le groupe au Royaume-Uni.

"Au cours des semaines à venir, nous travaillerons en étroite collaboration avec Hays Travel afin d’assurer une transition en douceur du réseau de magasins."

Hays Travel se définit sur son site comme "le plus grand voyagiste indépendant" du Royaume-Uni.    

Vente aux enchères

En Belgique, c'est l'attente. Les quelque 500 membres du personnel ont été avertis la semaine dernière de la faillite de la dernière filiale belge encore debout. Ils attendent désormais les conclusions des discussions entamées avec d'éventuels candidats à la reprise du réseau d'agences. Les curateurs ont promis de revenir vers eux avant ce vendredi. 

"Beaucoup de salariés de Thomas Cook Retail Belgique attendent de savoir s'ils ont un avenir ou s'ils doivent introduire leur dossier de licenciement", explique Els De Coster, ACLVB.  

À Zwijnaarde, au siège belge du tour-opérateur, le mobilier de bureau est destiné à être vendu aux enchères dès la fin de cette semaine sur le site de Troostwijk; et ce jusqu'au 21 octobre.

"Il s'agit d'une offre très étendue et très importante de matériel de bureau et informatique pour lesquels nous chercherons un nouveau propriétaire à partir de la semaine prochaine. Nous avons collecté le matériel et l'avons entreposé au siège social de Thomas Cook à Zwijnaarde, à Gand. Parmi les lots, vous trouverez à peu près tout ce dont une petite ou une grande entreprise peut avoir besoin pour le bureau et la cuisine. Nous espérons donc que d'autres entreprises et particuliers pourront offrir une nouvelle vie à ce matériel", explique Koen Grysolle, manager Experts & Site.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect