Publicité

A Océade, les pelleteuses remplacent les baigneurs

©Saskia Vanderstichele

Le parc aquatique du plateau du Heysel, Océade, a fermé définitivement ses portes fin septembre pour permettre le développement du projet Neo. Les travaux de démolition ont commencé.

Le 30 septembre dernier, on assistait au dernier plongeon dans les toboggans d'Océade sur le plateau du Heysel. Depuis, les pelleteuses ont remplacé les baigneurs. Les toboggans sont en cours de démontage, afin de prendre la direction de la Roumanie, où ils orneront un nouveau parc aquatique.

En effet, des mois durant, le matériel du parc a été vendu aux enchères: des tubes des toboggans au perroquet pirate décoratif qui dominait le bassin. Les toboggans ont ainsi été adjugés pour 152.000 euros.

©Saskia Vanderstichele

30 années et un peu de sursis

Trente ans après son inauguration, le parc a dû fermer ses portes pour permettre la réalisation de Neo, l'immense projet de réhabilitation du plateau du Heysel.

Longtemps, Thierry Meeùs, administrateur délégué d'Océade, a cru pouvoir sauver son "bébé", mais tout espoir s'est envolé en janvier dernier pour les quelque 70 salariés avec l'annonce de la fermeture définitive pour le 1er octobre. Certes, le parc avait alors déjà bénéficié d'un sursis de deux ans.

©Saskia Vanderstichele

Les travaux de démolition vont bon train dans la piscine, tout comme pour le village Brupark où les travaux sont en cours depuis près d'un an.

Le projet Neo, de quoi s'agit-il?

→ 70.000 m² de logements
→ 72.000 m² de surface commerciale avec un centre déjà qualifié de "Mall of Europe"
→ 70.000 m² de commerces horeca et loisirs. Un nouveau quartier de loisir est en effet prévu avec de nouveaux développements annoncés pour Mini-Europe et le complexe cinématographique, Kinepolis.

Le projet NEO

 

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés