Publicité

Durbuy Adventure à vendre

En 2008, Plopsa est venu aux renseignements mais la crise a mis l'opération au frigo. Aujourd’hui, la société est en discussions avancées avec un grand nom du secteur...

Une page est en train de se tourner dans la plus petit ville au monde, Durbuy. Après vingt ans d’exploitation, une période synonyme de croissance et d’aventures, Joseph Charlier et son épouse Mireille ont décidé de prendre leurs distances avec le parc de loisirs fruit de leur rencontre. Le 1er juillet, la gestion quotidienne de Durbuy Adventure a été remise dans les mains de Manu Gengoux, ex-informaticien et bras droit de Joseph Charlier.

L’entreprise qui emploie une centaine de personnes a réalisé, en 2009, un chiffre d’affaires de 10 millions d’euros (pour un Ebitda d’1,65 million d’euros). Son fondateur désire se diriger vers de nouveaux projets.

" Quand nous avons lancé l’affaire en 1990, Durbuy Adventure n’était qu’un grand pari. Aujourd’hui, le business tourne. D’ici 2012, le parc n’aura plus aucun endettement. Avec 400.000 visiteurs par an, son futur est largement assuré ", explique Joseph Charlier qui vient de déménager dans le sud de la France et travaille à la sortie de bande-dessinées interactives qui invitent à la visite des grandes villes d’Europe sous forme de " Chasse au Trésor ".

" Un million d’euros va être investi dans ce projet. Si nous voulons aller plus loin, il faut dégager de nouveaux moyens ".

"En 2008, Plopsa est venu aux renseignements mais le deal, avec la crise, a été mis au frigo. L’intérêt pour Durbuy Adventure existe. Nous sommes aujourd’hui en discussions avancées avec un grand nom du secteur ; un groupe étranger ", ajoute Joseph Charlier.

 

 

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés