Le chiffre d'affaires de TUI s'effondre de 98%

©Hauke-Christian Dittrich/dpa

Le plus gros opérateur touristique d'Europe a enregistré une perte nette de 1,42 milliard d'euros sur le troisième trimestre de son exercice décalé 2019-2020.

Parmi les secteurs les plus durement frappés par la pandémie et la crise économique consécutive, le tourisme figure en bonne place. Pour preuve, TUI, la première entreprise du Vieux continent de cette branche n'a pas été épargnée: son chiffre d'affaires s'est écroulé à 71,8 millions d'euros, une chute vertigineuse de 98,5%.

Le tour-opérateur a subi une perte nette de 1,42 milliard d'euros, contre un gain de 22,8 millions d'euros pour la même période en 2019.

Le groupe qualifie la période de "business standstill", avec de nombreux établissements fermés et de bateaux de croisière bloqués à quai pendant la période.

81
%
Les réservations sont en baisse de 81% cet été par rapport à l'année passée.

Le trimestre s'étalant d'avril à juin a été particulièrement compliqué pour le secteur touristique avec la plupart des frontières fermées et d'importantes restrictions de voyages. Depuis lors, les activités reprennent progressivement, avec encore de nombreuses limitations en raison de la crise sanitaire.

TUI réalise une performance catastrophique par rapport aux prévisions des analystes, qui tablaient en moyenne sur une perte nette de 323 millions d'euros et un chiffre d'affaires de 753 millions d'euros.

Optimisme pour 2021

Ces chiffres sont symboliques d'un secteur en détresse, au même titre que l'événementiel. Le promoteur de spectacles Live Nation Entertainment annonçait également une chute de son chiffre d'affaires de 98% le mois passé.

"Nous enregistrons 145% de réservations supplémentaire pour l'été 2021. Les clients reportent leurs vacances annulées cet été et veulent rapidement réserver leurs prochains congés."
Frits Joussen
CEO Tui

L'entreprise saxonne coupe actuellement tous azimuts dans ses dépenses afin de conserver une trésorerie suffisante pour faire face au quatrième trimestre en cours. Elle a également ouvert une ligne de crédit supplémentaire d'1,2 milliard d'euros auprès de la banque publique allemande KfW. En avril, la société avait déjà obtenu un prêt public de 1,8 milliard d'euros.

Les perspectives ne sont en effet pas réjouissantes: les réservations d'été sont en baisse de 81% par rapport à l'an passé, avec des prix en moyenne 10% inférieurs. Pour la prochaine saison hivernale, le tour-opérateur a diminué sa capacité de quelque 40%, en ligne avec l'état actuel des réservations.

Pour l'été 2021, TUI mise sur 20% de capacité en moins par rapport à une saison normale. Le CEO de la compagnie, Frits Joussen, estime cependant son modèle "intact" et se veut optimiste: "Nous enregistrons 145% de réservations supplémentaires pour l'été 2021. Les clients reportent leurs vacances annulées cet été et veulent rapidement réserver leurs prochains congés."

TUI se dit incapable de communiquer une prévision de résultat annuel pour l'instant.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés