Les dessous de l'OPA sur le Club Med

©Reuters

La date de clôture de l'OPA menée sur Club Med par le conglomérat chinois Fosun et la société d'investissement française Ardian et le dossier s'enlise. Andrea Bonomi, un homme d'affaires aux confortables moyens financiers, est manifestement décidé à faire échouer l'OPA en cours. Il pourrait lancer une nouvelle OPA, à un prix renchéri.

Le gendarme français de la Bourse a prolongé vendredi de deux semaines la date de clôture de l'offre publique d'achat menée sur le Club Mediterranée par le conglomérat chinois Fosun et exigé du financier italien Andrea Bonomi qu'il clarifie ses intentions sur l'entreprise de loisirs et de vacances.

L'Autorité des marchés financiers (AMF) a repoussé au 6 juin la date de clôture de l'OPA menée sur Club Med par le conglomérat chinois Fosun et la société d'investissement française Ardian, qui devait s'achever ce vendredi à la fermeture du marché parisien.

Elle a simultanément exigé de la société Strategic Holdings du financier italien Andrea Bonomi et ses alliés qu'ils clarifient leurs intentions sur le Club Mediterranée au plus tard lundi en fin d'après-midi.

La demande de l'AMF fait suite aux "interventions" de la société Strategic Holdings sur les titres Club Méditerranée, aux "déclarations d'intention faites par cette dernière (...) et (aux) déclarations reprises par la presse le 22 mai 2014 selon lesquelles la société Strategic Holdings, agissant seule ou de concert, pourrait déposer un projet d'offre publique".

• Une nouvelle OPA? Andrea Bonomi, un homme d'affaires aux confortables moyens financiers, est manifestement décidé à faire échouer l'OPA en cours. Entré récemment au capital du Club Med, il en est devenu en moins de deux mois le principal actionnaire, en achetant en masse des actions, ce qui a dopé le cours. Il détient désormais plus de 10% du capital du Club Med, devant les 9,5% du chinois Fosun et les 8,9% d'Ardian.

Selon Les Echos de jeudi, Bonomi pourrait lancer une nouvelle OPA, à un prix renchéri car il estimerait le juste prix de l'action Club Med "entre 21 et 25 euros".

Dans une "mise au point" envoyée dans la nuit de jeudi à vendredi (et donc avant la mise en demeure de l'AMF), Strategic Holdings a réitéré sa position du 20 mai: la société ne compte pas prendre le contrôle du groupe de tourisme, ni lancer d'OPA car cela ne relève pas de sa stratégie d'investissement actuelle.

L'offre publique d'achat de Fosun et Ardian, lancée fin mai 2013 par ceux qui étaient alors les deux principaux actionnaires du groupe, ne cesse d'être contrariée depuis dix mois par la guérilla d'actionnaires minoritaires.

La plupart des observateurs du dossier parient sur un échec face à un prix proposé considéré comme peu attractif à 17,5 euros quand le cours dépasse les 19 euros.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés