Les raisons de la faillite du plus ancien voyagiste du monde

©BELGAIMAGE

Thomas Cook s'est déclaré en faillite, n'ayant pas trouvé les fonds nécessaires à sa survie. Vols et séjours sont annulés avec effet immédiat.

Le plus ancien voyagiste du monde, le britannique Thomas Cook, a fait aveu de faillite ce lundi matin, après avoir échoué, au cours du week-end, à trouver des fonds nécessaires pour sa survie.

Bien qu'un accord ait été déjà largement approuvé, une requête pour des fonds supplémentaires ces derniers jours a présenté une difficulté qui s'est révélée insurmontable.
Peter Fankhauser
Patron de Thomas Cook

Le groupe a expliqué que, "malgré des efforts considérables" au cours du week-end, "les discussions entre les différentes parties prenantes du groupe et de nouvelles sources de financements possibles n'ont pas débouché sur un accord. Le conseil d'administration a donc conclu qu'il n'avait d'autre choix que de prendre les mesures pour entrer en liquidation judiciaire avec effet immédiat". En parallèle, l'Autorité britannique de l'aviation civile (CAA) a affirmé que Thomas Cook "a cessé ses activités avec effet immédiat. Toutes les réservations Thomas Cook, vols et séjours, sont désormais annulées".

Les cabinets AlixPartners et KPMG devraient être nommés administrateurs des différentes filiales du groupe.

Le patron du voyagiste Peter Fankhauser a souligné que "bien qu'un accord ait été déjà largement approuvé, une requête pour des fonds supplémentaires ces derniers jours a présenté une difficulté qui s'est révélée insurmontable."

Actionnaire chinois déçu

Le destin du voyagiste s'est joué en quelques jours: des créanciers lui ont demandé, la semaine dernière, de trouver 200 millions de livres (227 millions d'euros) de financements supplémentaires pour qu'un plan de sauvetage déjà accepté de 900 millions de livres et mené par le chinois Fosun, premier actionnaire, soit validé.

"C'est un profond regret pour le conseil d'administration et moi de ne pas avoir réussi. Je tiens à m'excuser auprès de nos millions de clients, nos milliers d'employés, fournisseurs et partenaires qui nous soutiennent depuis des années", ajoute-t-il, déplorant aussi un "jour profondément triste pour une entreprise pionnière du voyage organisé".

Fosun, de son côté, s'est déclaré lundi "déçu que Thomas Cook Group n'ait pas été en mesure de trouver une solution viable pour sa proposition de recapitalisation."

Dette abyssale

Le voyagiste très lourdement endetté a vu son horizon s'assombrir ces dernières années à cause de la concurrence acharnée des sites internet de voyage à bas prix et de la frilosité de touristes inquiets du Brexit notamment.

Il avait annoncé une perte abyssale d'1,5 milliard de livres pour le premier semestre, pour un chiffre d'affaires de quelque 10 milliards.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect