Marc Coucke a déboursé 7,65 millions d'euros pour La Petite Merveille

©Photo News

Les investissements vont bon train dans la région de Durbuy, et pourraient dépasser le projet initialement annoncé.

On le sait: quand Marc Coucke investit, il ne fait généralement pas les choses à moitié. Il l’a encore prouvé en rachetant, coup sur coup, Durbuy Adventure, La Petite Merveille et toute une série de petites propriétés et domaines touristiques dans la région de Durbuy. Une opération rapide, qu’il a présentée en juin dernier, annonçant un plan d’investissement de 50 millions d’euros d’ici à 2020. Objectif: faire de l’endroit le plus grand parc aventure et nature d’Europe.

50 mio €
Marc Coucke a annoncé un investissement de 50 millions d’euros d’ici 2020, mais le montant pourrait être revu à la hausse.

Aucun détail, par contre, n’avait filtré quant au montant que le milliardaire a déboursé pour racheter les deux plus gros morceaux: Durbuy Adventure et La Petite Merveille. À peine savait-on que Bart Maerten, le patron de La Petite Merveille, devenait l’associé de Marc Coucke au terme du deal. Sauf qu’une publication récente au Moniteur permet d’en savoir plus. Elle concerne LPM Holding, la nouvelle structure faîtière de l’ensemble, et qui vient d’absorber LPM-Events et LPM2 Sporthotel, les sociétés de Bart Maerten.

Des propriétaires gâtés par Marc Coucke

©Anthony Dehez

Créée par Alychlo, le vaisseau financier amiral de Marc Coucke, LPM Holding augmente son capital à hauteur de 7,65 millions d’euros à l’occasion de cette absorption. Un montant qui constitue en fait la rémunération de Bart Maerten pour ses apports en nature. Une rémunération en actions et une place enviable d’actionnaire dans le nouveau projet de Marc Coucke, donc, alors même que les sociétés affichaient des capitaux négatifs et une dette globale de 1,28 million d’euros. Le prix semble dès lors des plus correct, d’autant que les actifs fonciers de La Petite Merveille auraient une valeur nette d’environ 2,5 millions d’euros, selon les bilans des deux sociétés.

À noter qu’à terme, les deux partenaires sont supposés être actionnaires à parité dans LPM Holding. L’on peut donc clairement s’attendre à de nouvelles injections de cash dans la structure, en provenance de Marc Coucke cette fois.

©Anthony Dehez

Du côté de Joseph Charlier, qui lui a vendu Durbuy Adventure, le montant reste secret mais l’entrepreneur ne s’en cache pas, il est aux anges et ravi du montant obtenu pour céder son parc. D’autant que cela faisait plusieurs années qu’il tentait de se défaire du domaine. Il loue le sérieux de Marc Coucke "qui fait ce qu’il s’est engagé à faire et ne lésine pas sur les investissements".

Des investissements plus massifs que prévu

Au rang des investissements, d’ailleurs, il se murmure que l’objectif officiel de 50 millions d’euros d’ici à 2020 pourrait être dépassé. Selon des sources proches des opérations, une partie très significative de cette enveloppe aura déjà été engagée d’ici la fin de l’année. Une grande partie des attractions des deux parcs ont été renouvelées et/ou étendues, tandis que Marc Coucke rachète progressivement campings, terrains communaux et autres bois aux alentours pour un projet qui s’étendra au total sur plus de 300 hectares.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés