Pairi Daiza va réduire les cornes de ses rhinos par crainte du braconnage

©REUTERS

Alors qu'un rhinocéros a été abattu pour ses cornes en début de semaine dans un zoo à Paris, la direction de Pairi Daiza préfère prendre les devants, en précisant bien que cette réduction sera temporaire et indolore.

Le parc Pairi Daiza va faire raccourcir les cornes de ses rhinocéros afin de dissuader les éventuels braconniers. Cette mesure temporaire, annoncée samedi sur la page Facebook du parc  par Eric Domb (le directeur de Pairi Daiza), intervient après qu'un rhinocéros a été abattu par des inconnus dans un zoo situé près de Paris. Vince, un rhinocéros blanc hôte du parc animalier de Thoiry a été abattu de trois balles dans la tête durant la nuit, en début de semaine. Sa corne a été sciée et volée. 

Parlant d'un contexte de "succession de vols de cornes perpétrés dans plusieurs musées européens", Eric Domb a ainsi demandé au vétérinaire de procéder, "de manière temporaire, et à titre de mesure additionnelle aux procédures de sécurité déjà opérationnelles à Pairi Daiza, au raccourcissement des cornes" des rhinocéros du parc de Brugelette. 

  "La corne de rhinocéros - prétendument aphrodisiaque et vendue pour cette raison à des prix exorbitants sur le marché noir - est faite de kératine et n'est autre qu'un simple agglomérat de poils, qui croît en permanence. La réduction de la corne est donc indolore, rapide et ses effets momentanés. La corne repousse comme nos ongles et cheveux. Suivant les circonstances, cette mesure de protection pourra être renouvelée, sans compromettre les possibilités de repousse. Fréquemment utilisée dans de nombreux parcs nationaux africains, elle est considérée à ce jour comme une des seules actions réellement dissuasives."

  Avec la naissance d'un rhinocéros blanc le 22 mars dernier, Pairi Daiza compte quatre spécimen en tout. Aujourd'hui, il n'en reste qu'environ 20.000 à l'état sauvage. 1.338 sont morts en 2015, braconnés pour leur corne, souvent par des groupes armés organisés.

Le billet d'Eric Domb sur Facebook:


Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés