Slow Cabins et ses cabanes haut de gamme en Wallonie dès l'été

"Nous sommes en général complets quatre mois à l'avance", assure Xavier Leclair, fondateur et CEO de Slow Cabins.

L'entreprise flamande qui propose de loger ses clients dans des cabanes haut de gamme débarquera bientôt en Wallonie. La société est sur le point de boucler une levée de fonds de 7 millions d'euros.

Tout lâcher pendant un week-end pour s'installer dans une cabane au milieu de la nature. La plupart des enfants en rêvent. En ces temps de pandémie, les adultes qui envisagent l'idée sont sûrement aussi nombreux.  L'entrepreneur Xavier Leclair y a également pensé, mais bien avant le confinement. Depuis 2017, il en a même fait un business avec son entreprise Slow Cabins.

Elle propose des séjours dans des cabanes ultramodernes, installées en pleine campagne et complètement autonomes en électricité, eau et sanitaire. Chaque cabane est installée dans un endroit secret, dévoilé quelques jours avant l'arrivée des clients. "L'ambition est d'être tout à fait indépendant et de se déconnecter complètement",  explique le responsable, qui compte déjà une dizaine de cabanes. "Nous sommes pour le moment uniquement actifs en Flandre. Ce sont à chaque fois des emplacements temporaires dans des lieux uniques", indique le patron.  Malgré un prix de 195 euros la nuit, l'entreprise a rapidement trouvé son public. "Nous sommes en général complets quatre mois à l'avance", assure Xavier Leclair.

Dépaysement local

Le bon début pousse donc l'entrepreneur à voir plus loin. Dès l'été, la société installera plusieurs nouvelles cabanes au sud du pays avec forcément l'ambition de toucher un nouveau public. "Le concept est de réapprendre à voyager proche de chez nous. Toutes les cabanes sont à moins de deux heures d'au moins une grande ville. Nous considérons que c'est déjà suffisant pour vivre un dépaysement total", souligne le patron. À moyen terme, Slow Cabins devrait couvrir l'ensemble du Benelux, dont le marché se prête visiblement bien à son offre. "C'est un territoire à la densité de population particulièrement importante. Notre public cible est le public vivant en ville et qui a besoin de changer d'air quelques jours."

"La demande pour ce type d'expérience est très marquée. Elle l'était déjà avant le covid-19, mais la pandémie a évidemment renforcé le phénomène."
Xavier Leclair
Fondateur et CEO de Slow Cabins

Lancé grâce à une première levée de fonds de 1,3 million d'euros, Slow Cabins repart à la recherche de nouveaux fonds. Cette fois, ce sont 7 millions d'euros qu'espère rapidement rassembler le patron. "Le financement se fera via diverses formes dont des investissements privés et une partie sous forme de crowd lending", détaille Xavier Leclair, persuadé de l'ampleur que pourrait prendre le phénomène.  "La demande pour ce type d'expérience est très marquée. Elle l'était déjà avant le Covid-19, mais la pandémie a évidemment renforcé le phénomène", détaille-t-il. Si le patron est aussi confiant, c'est également parce qu'il est assez inspiré par le succès de Getaway. L'entreprise américaine propose un service très proche de la jeune société. Elle vient de boucler un troisième tour de table de 41 millions de dollars.

195
euros
Prix moyen pour une nuit dans une cabane de Slow Cabins.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés