Un pays en zone rouge et c'est "le royaume de la débrouille"

Conséquence du passage de l'Espagne en zone rouge, TUI doit rapatrier en une semaine quelque 2.000 vacanciers. ©EPA

Dès ce vendredi, l'Espagne, des provinces croates et des départements français passent en zone rouge. Le rapatriement des voyageurs s'annonce compliqué.

La liste des zones où voyager sans conditions est possible se réduit à 6 pays: Autriche, Bulgarie, France, Italie, Pologne et Portugal.

"Les seuls cas où l’accompagnement a lieu concernent la réservation de voyages à forfait."
Test Achats
Association de défense des consommateurs

À partir de ce vendredi à 16h, toute l'Espagne passe au rouge, sauf Ténérife (en "vigilance accrue"). Idem pour les provinces croates de Split-Dalmatie, Brod-Posavina et Zadar, et plusieurs départements français (Hauts-de-Seine, Val-d’Oise, Loiret, Gironde, Rhône, Var).

La situation européenne

Au royaume de la débrouille

Test Achats dénonce la "brutalité" de ce changement. "Les seuls cas où l’accompagnement a lieu concernent la réservation de voyages à forfait qui imposent les obligations d’information, d’assistance et, le cas échéant, de remboursement. Toutes les autres prestations de type individuel et autres réservations ne sont couvertes par aucun système d’assistance, d’information et d’annulation. C’est le royaume de la débrouille!"

6.600
Belges
Actuellement près de 6.600 Belges se trouvent en Espagne, rien qu'avec le tour opérateur TUI.

Des témoignages de Belges actuellement en Espagne et qui ne trouvent pas de vols pour rentrer affluent.

L'Espagne zappée par TUI

Actuellement, près de 6.600 Belges sont sur place avec le tour-opérateur TUI: 4.600 via un billet d'avion, et 2.000 via un voyage à forfait. Seuls ces derniers seront rapatriés entre ce jeudi et jeudi prochain. "Tous les touristes qui ont réservé un séjour à forfait avec un retour au-delà du 10 septembre devront interrompre leur voyage. Nous cherchons une place sur les vols réguliers pour les rapatrier", explique le voyagiste.
Chez Neckermann, peu de séjours en Espagne on été vendus.

TUI annonce aussi l'annulation de ses séjours en Espagne entre le 11 et au moins le 22 septembre.

Seuls trois vols par semaine seront opérés vers Alicante et Malaga. Ce sont aussi les deux seules destinations espagnoles encore desservies par Brussels Airlines, qui va analyser une possible adaptation de son offre en fonction de la demande et des rapatriements.

Du côté de Neckermann, on ne compte en ce moment que peu de clients belges en Espagne. Pour les touristes qui devaient partir là-bas jeudi ou vendredi, le tour-opérateur prévoit toutefois trois options: un bon d'achat, un remboursement ou une programmation du séjour à une autre date, a-t-il fait savoir jeudi.

Qu'est ce qui vous attend au retour?

Rappelons que ces mesures annoncées mercredi soir par le ministère des Affaires étrangères ne s'appliquent qu'aux voyages touristiques. Les voyages "essentiels" ne sont pas visés.

Les "touristes" rentrant de ces zones devront donc remplir le désormais traditionnel formulaire d'identification (Passenger Locator Form). L'enregistrement du formulaire se traduit par la réception de deux SMS: L'un pour vous demander de vous placer en auto-isolation pendant deux semaines. Le second sera composé du code d'activation permettant une réservation dans un centre de dépistage, sans devoir passer par la case du médecin généraliste.
La quarantaine et le test sont en effet obligatoire au retour d'une zone rouge.

Précisions que si vous rentrez de ces zones avant ce vendredi 16 heures, vous ne devrez pas vous soumettre à la quarantaine ou au test.

Négatif ne veut pas dire liberté

Rappelons également les propos il y a quelques jours de Yves Van Laethem qui expliquait qu'un test négatif au retour d'une zone rouge ne signifiait pas la levée de la quarantaine. Il faut en effet 5 à 6 jours pour développer une infection clinique, mais l'incubation peut durer jusqu'à 14 jours. Néanmoins 7 jours après le test "négatif", un second test est possible. S'il s'avère également négatif, alors il sera possible de mettre fin à la quarantaine.

 Enfin, la quarantaine n'empêche pas le télétravail, mais sans aucun contact.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés