4 millions pour Eurostar, Thalys, TGV... et 30 millions pour le secteur des voyages

Les opérateurs des trains à grande vitesse et des trains de nuit reçoivent un coup de pouce du gouvernement fédéral. ©BELGAIMAGE

Les opérateurs de transport ferroviaire international seront exonérés de certains frais au premier semestre grâce à une enveloppe débloquée à cet effet par l'équipe De Croo. Le secteur du voyage hérite, lui, d'une aide de 30 millions.

Le Conseil des ministres restreint a décidé d'ouvrir les cordons de la bourse pour soutenir le secteur des voyages et celui du transport ferroviaire international.

Il a ainsi dégagé quelque 4 millions d'euros pour soutenir les Trains à Grande Vitesse (Eurostar, Thalys, ICE et TGV) ou des trains de nuit, comme Nightjet. Pour la période allant de janvier à juin 2021, ils seront ainsi exonérés des frais de réservation et d'usage du réseau.

"Ce geste posé aujourd'hui par le gouvernement fédéral est important pour éviter des faillites et préparer l'avenir."
Georges Gilkinet
Ministre fédéral de la Mobilité

Cette diminution automatique des factures émises par Infrabel (système du tiers payant) implique que soit prévue une compensation en sa faveur via un arrêté royal spécifique, conformément aux règles européennes en vigueur, précisent les autorités. En cas de prolongation de la crise, une nouvelle estimation sera réalisée pour une éventuelle prolongation des mesures au-delà du mois de juin 2021.

"Éviter les faillites et préparer l'avenir"

"Les mesures prises depuis plusieurs mois pour lutter contre la pandémie ont un impact important pour le rail. Nous avons dû limiter nos déplacements internationaux, ce qui a entraîné des pertes importantes pour ce secteur essentiel pour la mobilité. Ce geste posé aujourd'hui par le gouvernement fédéral est important pour éviter des faillites et préparer l'avenir", a commenté le ministre fédéral de la Mobilité Georges Gilkinet (Ecolo).

Eurostar, détenu à 5% par la SNCB, connaît actuellement des difficultés. Cette semaine l'État français a indiqué d'ailleurs qu'il ne laisserait pas tomber l'opérateur.

Soulager les voyagistes

Autre secteur fortement affecté par la pandémie: le secteur des voyages.

Alors que le comité de concertation se penche actuellement sur l'interdiction des voyages non-essentiels, le gouvernement fédéral a constitué une enveloppe de 30 millions d'euros pour soutenir ce secteur.

Le ministre de l'Economie, Pierre-Yves Dermagne annonce ainsi "une subvention salariale de 70% d'un coût salarial plafonné, accordé à 30% du personnel." "Cette mesure de soutien sera valable au cours des deux premiers trimestres 2021", précise-t-il.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés