Brussels Airport craint un préjudice d'environ 10 millions lors de la grève du 13 février

©BELGA

Si Brussels Airport doit fermer ses portes mercredi lors de la grève nationale, son président évalue le préjudice entre 10 à 13 millions d'euros.

Si Brussels Airport doit fermer mercredi lors de la grève nationale décrétée par les syndicats, le préjudice économique pour l'aéroport "pourrait atteindre 10 à 13 millions d'euros", a affirmé dimanche le président de l'aéroport, Marc Descheemaecker (étiqueté N-VA), dans l'émission "De Zevende Dag", diffusée sur la VRT.

En prévision de la grève, la compagnie aérienne Brussels Airlines a déjà annoncé l'annulation de tous ses vols mercredi, alors que l'opérateur TUI fly déviera les siens vers d'autres aéroports.

La fermeture éventuelle de Brussels Airport dépendra du suivi du mouvement de grogne par les aiguilleurs du ciel de Skeyes (ex-Belgocontrol). Selon les syndicats, l'arrêt de travail devrait être général et concerner également les bagagistes.

Si l'aéroport doit garder portes closes, les conséquences seront énormes, avertit son président Marc Descheemaecker, selon qui "Brussels Airlines représente le deuxième plus important moteur économique".

"Avec la fermeture complète de l'aéroport, on peut parler d'un préjudice économique que j'évalue à entre 10 et 13 millions d'euros", a-t-il affirmé.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect