Euronav va distribuer des dividendes trimestriels

©BELGA

A l'issue du 3 trimestre, Euronav a vu ses revenus progresser et sa perte se réduire. Le groupe de transport maritime de produits pétroliers signale que le 4e trimestre a très bien démarré.

Pour le troisième trimestre, Euronav a dégagé des revenus en hausse de 8,7% à 175,3 millions de dollars par rapport à la même période de 2018. Le résultat se traduit toutefois par une perte de 22,9 millions en nette réduction par rapport au même trimestre de l’exercice précédent (perte de 58,7 millions). Lors de ce trimestre, le taux de fret moyen spot pour un superpétrolier (VLCC) a atteint 25.036 dollars par jour pour 17.773 dollars un an plus tôt.

Les chiffres pour les neuf premiers mois de l’année confirment cette tendance à l’amélioration avec des revenus qui grimpent de 59% à 577,2 millions de dollars et une perte qui passe de 110,1 millions à 42,5 millions de dollars.

Nouveau CFO

"Les fondamentaux du marché et les implications de l'IMO 2020 (obligation pour les compagnies maritimes de réduire leurs émissions de soufre, Ndlr) ont progressivement rééquilibré l'offre et la demande et ces facteurs constituent une bonne base pour une reprise cyclique durable" a souligné Hugo De Stoop le CEO d’Euronav cité dans un communiqué.

Sa place de directeur financier laissée vacante après sa nomination au poste de CEO sera occupée par Lieve Logghe qui vient de chez ArcelorMittal, a-t-on également appris.

Euronav signale, par ailleurs, qu’il a l’intention de profiter du nouveau code des sociétés adopté en 2019 pour introduire au cours de 2020 la distribution d’un dividende trimestriel. Cela permettra de rapatrier les cashflows aux actionnaires plus rapidement que par le passé et d'être davantage aligné sur le cycle des tankers précise Euronav.

Perspectives

Au niveau des perspectives, Euronav signale que le trimestre actuel a démarré très fort avec des taux de fret approchant des plus hauts historiques pour certaines destinations. La compagnie de transport maritime de produits pétroliers estime que les fondamentaux robustes dans l’offre et la demande de navires constitueront un soutien pour un marché solide du fret sur une certaine durée.

Jusqu’à présent, au 4e trimestre, les superpétroliers du groupe ont rapporté 60.900 dollars par jour.


Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect