Eurostar va supprimer 80 emplois

©EPA

Après un premier semestre en dents de scie, l'opérateur de trains à grande vitesse Eurostar va diminuer le nombre de trains entre le Royaume-Uni et le continent, ce qui entraînera la suppression de 80 emplois. Eurostar table essentiellement sur des départs volontaires.

Selon le syndicat britannique TSSA, Eurostar veut réduire de 8% le service de trains, ce qui se traduira par la suppression de 80 emplois d’ici la fin de l’année. Une information confirmée par l’opérateur de trains à grande vitesse. "L’environnement est difficile pour toutes les sociétés de transport et nous devons gérer nos coûts de manière très prudente, explique une porte-parole. Nous nous engageons à minimaliser les conséquences des adaptations sur nos collègues."

Les pertes d’emploi surviendront au sein de services de l’entreprise. Les nouveaux trains Eurostar (e320) qui sont mis en service offrent davantage de places que les anciens véhicules, ce qui permettra de continuer à répondre à la demande avec un peu moins de services de train, souligne-t-on encore chez Eurostar.

Peu de Belges

L’impact précis des mesures décidées sur les travailleurs belges ou les trains entre Bruxelles et Londres n’est pas encore connu mais dans tous les cas, la majorité des employés d’Eurostar sont basés outre-Manche, à peine quelques dizaines étant belges.

-6% et -10%
Le chiffre d’affaires d’Eurostar a baissé de 6%et 10% respectivement au premier et deuxième trimestres.

Eurostar a transporté au cours des premier et deuxième trimestres 3% de passagers en moins par rapport à la même période de 2015. Le chiffre d’affaires est quant à lui en recul de respectivement 6 et 10%. La société ferroviaire explique ces baisses par les conséquences des attentats à Paris et Bruxelles et par les incertitudes autour du Brexit.

Lire également

Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content