Exmar encaisse 60 millions via un refinancement

Alors que le mastodonte flottant Caribbean reste au chômage, Exmar vend de plus en plus d’argenterie afin de générer des liquidités.

60 millions de dollars (52 millions d’euros). C’est le cash-flow qu’Exmar , une compagnie maritime spécialisée dans le transport de gaz naturel, a retiré d’une opération de  "sale and leaseback" visant 10 navires préssurisés. La flotte est vendue pour six ans à des financiers japonais.

La transaction sera finalisée au cours du quatrième trimestre. Une partie du cash-flow sera comptabilisée en 2018 et le solde au premier trimestre 2019.

Exmar reçoit donc 60 millions de dollars mais en raison de cette opération de "sale and leaseback", la compagnie devra se passer pendant les prochaines années du bénéfice généré par ces navires.

Exmar a déjà vendu précédemment le tanker LNG Excelsior, l’assureur Belgibo, et sa participation dans 4 mastodontes flottants.

Pourquoi vendre tout cela? Exmar a une besoin pressant de liquidités pour pouvoir financer la lourde charge de sa dette. Cette dernière s’élevait à 520 millions de dollars à la fin juin. Et cela, tant qu’aucun locataire ne se manifeste pour le mastodonte Caribbean, une fabrique flottante de LNG qui a coûté 300 millions de dollars. Sans locataire pour le Caribbean, il y a peu de cash flow récurrent face à la montagne de dettes.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect