La Stib va tester un premier véhicule sans pilote

©Stib

La Stib lancera à partir du 28 juin prochain un test grandeur nature de véhicule autonome avec passagers.

Un premier véhicule autonome se déplacera bientôt à Bruxelles. L'expérience sera menée dans le cadre d'un partenariat avec la RATP, a annoncé la Stib, à l'occasion de la présentation de son rapport d'activités 2018.

La Stib engagera 840 personnes en 2019

La Stib comptait à la fin de l'année dernière 9.037 collaborateurs, soit 8.798,7 équivalents temps plein. C'est 3% de plus qu'en 2017. En 2019, elle prévoit de recruter 840 nouveaux collaborateurs, a annoncé sa direction. Il s'agira de 500 conducteurs, d'électromécaniciens (50), de mécaniciens (40), de techniciens IT et Telecom (30), de chefs de projet, et de personnel administratif.

Ces engagements sont destinés à compenser des départs à la retraite, mais aussi à permettre de mettre au point et de concrétiser des projets de développement du réseau.  Ceux-ci sont liés à la progression constante du nombre de voyages réalisés (417,6 millions en 2018; +4% par rapport à 2017; + 45,9% en dix ans) et à l'adaptation à la hausse de la capacité du réseau de la société (fréquences, véhicules et extension). Selon le rapport, celle-ci a augmenté de 38% en dix ans. 

Durant les week-ends de l'été, à l'exception notoire de la semaine du passage du tour de France, début juillet, deux navettes EZ10 de la marque française Easymile, louées à la société parisienne de transports publics, seront mises en service dans le parc de la Woluwe. Selon la Stib, l'endroit a été choisi pour ses caractéristiques proches de celles du parcours de l'expérience française, dans le bois de Vincennes.

La première des deux navettes testées à Bruxelles est attendue vendredi. Ce véhicule qui peut accueillir six voyageurs est équipé d'un dispositif cartographique de programmation de son parcours. Il est équipé de lidars qui lui permettent de détecter tout événement qui se produit dans son environnement et d'ainsi marquer l'arrêt en cas d'obstacle. Un accompagnateur y sera présent en permanence pour reprendre les commandes, si nécessaire. 

Brieuc de Meeus, CEO de la Stib.

La Stib a opté volontairement pour ce système pour sa souplesse d'utilisation qui autorise de déplacer une ligne. D'après le CEO de la Stib, Brieuc De Meeùs, De Lijn a opté pour un système qui nécessite une infrastructure de balisage au sol qui ne l'autorise pas. 

Dans le parc de la Woluwe, la longueur du parcours sera étendue progressivement, pour atteindre une distance de 1500 mètres. Les deux navettes louées à la RATP pourront atteindre une vitesse de 10 à 15km/h. Elles seront accessibles à partir du 28 juin, durant les week-ends de l'été, de 13h à 19h.

 

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect