La patronne de la SNCB dépasse déjà le plafond salarial

©Photo News

Malgré la ponctualité défaillante des trains de la SNCB et une satisfaction des usagers en recul, sa patronne reçoit une enveloppe de 63.000 euros de bonus.

La CEO de la compagnie ferroviaire belge, Sophie Dutordoir a perçu au titre de l'année 2018 plus de 300.000 euros. Outre un salaire fixe de 243.375, la patronne de la SNCB se voit aussi gratifiée d'une rémunération variable de 63.746 euros. C'est ce qui ressort du rapport annuel de la société. Dans le chef de la SNCB, on se refuse à tout commentaire.

307.121 €
rémunération
Au titre de 2018, Sophie Dutordoir a perçu plus de 300.000 euros alors qu'elle avait accepté un salaire plafonné à 290.000 €.

Sophie Dutordoir est à la tête de la SNCB depuis 2017. L'ancienne patronne de l'énergéticien Electrabel avait alors accepté de voir son salaire annuel plafonné à 290.000 euros. Ce montant porte sur un salaire fixe de 230.000 euros et d'un bonus maximal de 60.000 euros. Sophie Dutordoir ne perçoit par ailleurs ni avantage en nature ni assurance groupe ni même assurance d'hospitalisation.

Quel est le bulletin de Dutordoir?

Le bonus attribué au titre de 2018 comprend toutefois le bonus de 2017 versé avec un an de retard. Mais en acceptant de verser un bonus de 63.746 euros, le conseil d'administration de la SNCB table déjà sur le maximum possible. Celui-ci fixe le bonus en fonction des objectifs à atteindre en termes de:

• prestations financières;
• satisfaction des clients;
• ponctualité des trains.

Côté financier, la SNCB a enregistré en 2017 un résultat opérationnel en forte hausse. Pour le reste, le bulletin est plutôt médiocre:

En janvier, Sophie Dutordoir proposait de fixer les bonus de la direction en fonction du bien-être du personnel des chemins de fer.

Entendue en janvier dernier par la commission Infrastructure de la Chambre, Sophie Dutordoir a promis de réduire les retards liés à la SNCB de 10%. Elle a aussi proposé de fixer les bonus de la direction en fonction du bien-être du personnel des chemins de fer. 

Et les autres pontes de la SNCB?

Notons que le président de la SNCB, Jean-Claude Fontinoy a perçu l'an dernier une rémunération brute de 46.000 euros. L'homme de confiance du ministre des Affaires étrangères, Didier Reynders (MR), a par ailleurs vu gonfler ce montant d'un dédommagement de 2.400 euros de frais de fonctionnement et d'une voiture de société. Également président de HR Rail, l'employeur juridique de la SNCB, il perçoit encore 3.000 euros bruts.

Administrateur de la SNCB, Marc Descheemaecker (N-VA) perçoit 24.500 euros bruts. L'ancien patron de la SNCB siège encore au comité d'audit et au comité des nominations et rémunérations.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect