Les vélos Ahooga prennent pied dans les immeubles Befimmo

Philippe Lefrancq ©Saskia Vanderstichele

Pour promouvoir l'utilisation des vélos en entreprise, Ahooga installe deux points-services dans les immeubles Befimmo. Une initiative qui pourrait se généraliser si elle est concluante.

Le producteur de vélos belge Ahooga essaye de passer à la vitesse supérieure en Belgique en convainquant un maximum de personnes d’envisager le vélo comme alternative à leur voiture pour leur mobilité quotidienne. "Quoi de mieux qu’un immeuble de bureaux pour tenter d’y arriver ?", a dû se dire Philippe Lefrancq, le cofondateur de la société au vélo pliable électrique.

Il s’est donc associé à Befimmo pour installer des points de services dans les immeubles de Befimmo, le gestionnaire d’immeubles de bureaux en Belgique et au Luxembourg. "Il y a deux centres pour l’instant, mais l’ambition est de les multiplier. Cette phase-ci est une période d’essai pour déployer ensuite sur tous les bureaux Befimmo", nous explique Philippe Lefrancq.

Le point de service de Central Gate aura pignon sur rue, ce qui ne sera pas le cas du point de service Triomphe. Il y aura du personnel Ahooga en permanence sur site.

"L’objectif est de donner aux travailleurs l’opportunité de découvrir et de tester facilement et gratuitement l’utilisation d’un moyen de transport plus écologique pour les trajets de type court", communique pour sa part Emilie Delacroix, Head of CSR & Innovation chez Befimmo.

Concurrencer la voiture de société

Ce type de point service peut aussi offrir les autres services que l’on peut attendre d’un magasin de vélos. "Si nous voulons accélérer l’adoption du vélo en entreprise, il est selon nous pertinent de faire de la mobilité douce un service de proximité, dont la qualité et le confort se positionnent en saine concurrence avec les services couramment associés à la voiture de société – cette dernière étant encore trop souvent utilisée pour tout type de déplacements", détaille encore Lefrancq. "C’est du temps et des ressources d’offrir ces services, mais on veut éveiller une sensibilité durable chez tous", pointe-t-il.

"On est un peu en dessous des 200 points de vente et on va probablement dépasser ce nombre en 2019"
Philippe Lefrancq
Cofondateur d'Ahooga

Par ailleurs, il nous confirme avoir réalisé ses objectifs 2018, à savoir écouler plus de 1500 vélos pour 2,26 millions d'euros de chiffre d'affaires en 2018. En termes de points de vente, "on est un peu en dessous des 200 points de vente et on va probablement dépasser ce nombre en 2019", dit le patron.

Ahooga vend environ la moitié de ses vélos à une clientèle particulière et une autre moitié en entreprises. Quant au nouveau vélo évolutif d’Ahooga, le Modular qui s’ajoute à la gamme, les premières livraisons auront lieu fin mars.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect